Artères en santé, coeur léger!

By on 30/10/2017

Naturopathie et Alimentation

par Véronik Tanguay

C’est toujours surprenant d’apprendre que 75 % de notre cholestérol est produit par notre foie et que seul le 25% restant provient de notre alimentation. Si l’hérédité joue un rôle important dans le taux de cholestérol, ce sont nos mauvaises habitudes de vie qui le font augmenter!

Classé comme un lipide, le cholestérol est le stéroïde le plus répandu dans nos tissus. Cette substance vitale est situé dans nos membranes cellulaires et est utilisé pour la synthèse de plusieurs hormones et sels biliaires.

Le cholestérol est le résultat d’une combinaison entre une molécule de gras et une protéine, nommé lipoprotéine. Dans notre corps, nous retrouvons deux types de lipoprotéine :

– Les HDL ayant une haute densité et qui sont favorables. Elles entraînent le cholestérol vers le foie, et ont un effet «nettoyant » dans les vaisseaux sanguins.

– Les LDL ayant une faible densité sont nocives pour nous. Elles peuvent se déposer sur les parois des artères et y pénétrer. Ce phénomène crée des plaques qui rétrécies le diamètre des artères et nuit au passage du sang. C’est un mauvais ratio de ces deux taux de lipoprotéines qui nous indique que nous avons tout intérêt à écouter davantage notre corps.

Des gras… oui!
Mais les bons! Pour garder un bon taux de cholestérol, il importe de limiter notre consommation de gras saturés principalement contenus dans les produits animaliers. Il faut aussi éliminer de notre alimentation les gras hydrogénés et trans. Favorisez plutôt les gras insaturés présents dans plusieurs huiles végétales, graines, noix et poissons d’eau froide.

Les pistaches
Ces petites noix vertes contiennent des fibres alimentaires et certains composés bioactifs qui lui conféreraient un effet protecteur sur le cœur. Consommées quotidiennement (environ 65g), les pistaches contribueraient à abaisser le taux de cholestérol total sans favoriser la prise de poids.

Bonnes fibres
L’efficacité des fibres solubles pour faire baisser le taux de cholestérol sanguin est reconnue. Vous les trouverez dans les grains entiers, particulièrement l’orge, les légumineuses et les fruits riches en pectine (pommes, agrumes, fraises). Un supplément de 10 à 20 grammes de psyllium par jour vous procurera une quantité suffisante de fibres en plus de contribuer à nettoyer votre système digestif. Assurez-vous de boire 2 litres d’eau par jour pour optimiser son action.

Ail ail aille!
Une à deux gousses d’ail frais par jour peut contribuer à faire baisser de façon légère, mais mesurable, les taux de triglycérides et de cholestérol.

Les bleuets du Québec
Selon une étude préliminaire, notre petit fruit antioxydant bleu pourrait réduire le mauvais cholestérol et nous protéger des maladies cardiaques. Un de ses composant, le ptérostilbène, pourrait être aussi efficace qu’un médicament pour abaisser le taux de cholestérol tout en générant moins d’effets indésirables. Ce même principe actif se retrouve également dans les raisins.

Quelques suppléments
Mêmes s’ils ne peuvent remplacer un bon mode de vie, certains produits naturels contribuent à diminuer le taux de cholestérol et à favoriser une bonne santé de notre système circulatoire. Renseignez-vous auprès de votre naturopathe pour savoir lesquels seraient les plus appropriés pour vous : lécithine, vitamine C, vitamine E, coenzyme Q10, broméline, niacine, tisane de ginseng sibérien, tisane de feuilles et de fleurs d’aubépine, luzerne et bien encore!

Aromathérapie

par Mikaël Zayat

L’aromathérapie, combinée à un mode de vie sain, vous offre des outils supplémentaires vous contrôler votre taux de cholestérol.

Avant toute chose, il faut diminuer notre niveau de stress au minimum. Pour cela, que ce soit à la maison ou au travail, diffusez des essences aromatiques 100 % pures et naturelles de lavande vraie ou de lavandin super, de mandarine rouge, de petit grain bigarade, de pruche, de mélèze ou tout autre huile essentielle qui favorise votre bien-être.

Vous aurez également tout intérêt à équilibrer votre pression artérielle en utilisant l’essence aromatique de verge d’or. Appliquez une à deux gouttes sur votre poignet ou à l’intérieur du coude deux fois par jour.

Assurez-vous d’avoir une bonne circulation sanguine en buvant beaucoup d’eau et en faisant régulièrement de l’exercice. Ajoutez à ces recommandations une synergie aromatique ayant pour but d’améliorer l’énergie de votre système circulatoire :

– 14 ml de verge d’or (Solidago canadensis)
– 8 ml de pin rouge (Pinus resinosa)
– 5 ml de cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens)
– 2 ml de ylang ylang (Cananga odorata)
– 1 ml de lentisque pistachier (Pistacia lentiscus)

Tous les jours, appliquez 5 à 7 gouttes de ce mélange sur la région du cœur et du cou. Par action transcutanée, les essences auront un effet immédiat bénéfique sur votre circulation sanguine.

Un mélange des essences aromatiques de lavande vraie et de ylang ylang a une action hypolipémiante. En effet, en plus des propriétés sédatives de la lavande, le ylang ylang a été traditionnellement utilisé pour équilibrer l’énergie du cœur en calmant les battements trop rapides et en abaissant la tension artérielle. Mélangez ces deux huiles en quantité égale à 50 % d’huile d’amande douce et massez quotidiennement la préparation sur la région du cœur. N’hésitez pas à y ajouter 10 % de niaouli (Melaleuca quinquenervia) pour son action « décongestionnante veineuse».

Voici une autre recette à visée hypocholestérolémiante :

– 3 ml d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum)
– 2 ml de sauge sclarée (Salvia sclarea)
– 25 ml de rose musquée du Chili (Rosa rubinosa)

Prendre 20 gouttes de votre mélange sur la langue, deux fois par jour, pour une durée de 30 jours.

En plus de contribuer à diminuer le taux de cholestérol, l’hélichryse italienne est un chélateur qui réduit l’incidence des caillots sanguins.

Véronik Tanguay
Jardin de Vie