Calcium et vitamine C

By on 30/11/2017

5.0.2

Lorsque j’ai eu mon accident avec NDE, à l’âge de 14 ans, j’ai eu la mâchoire inférieure cassée en mille morceaux, deux côtes cassées et le tibia droit fracturé franc à tel point qu’ils ont dû tirer sur ma jambe pour remettre les deux morceaux l’un en face de l’autre. Ils m’ont ensuite mis un plâtre du pied à la fesse.

Pour la mâchoire, les médecins ont installé des plaques et des vis en métal d’une oreille à l’autre, plaques que j’ai gardées durant un an.

Au bout d’un mois après l’accident, les médecins ont fait une radiographie de ma jambe pour voir si elle calcifiait bien. Le résultat a été négatif. Mon corps, probablement trop blessé, n’arrivait pas à calcifier assez malgré une bonne alimentation. Mon grand-père, médecin, m’a donc prescrit des pilules de calcium pendant un mois.

Le mois suivant, rebelote, ma jambe ne calcifiait toujours pas comme il faut. Les médecins étaient loin de m’enlever mon plâtre au complet. Ils m’ont cependant mis un plâtre plus petit, au genou.

Manifestement, les pilules de calcium n’avaient pas produit l’effet escompté…

C’est là que ma grand-mère (infirmière) s’est souvenue d’une recette familiale (une recette de grand-mère !) : une boisson quotidienne obtenue par la macération pendant 24h de la coquille d’un oeuf macérée dans le jus d’un citron.

Tous les matins, maman filtrait le jus, qui était devenu blanc laiteux, et me le faisait boire. Elle cassait ensuite un autre oeuf, émiettait la coquille dans un verre et y ajoutait le jus d’un citron pressé. Elle couvrait et mettait le tout au frigo jusqu’au lendemain matin.

J’ai suivi cette cure pendant un mois… A la prochaine radiographie, les médecins n’en sont pas revenus : ma jambe avait enfin calcifié ! Encore deux semaines de plâtre et ils me l’ont enfin enlevé… !

Plus tard, en étudiant un peu la naturopathie et l’hygiène alimentaire, j’ai découvert que la vitamine C a besoin du calcium pour bien fixer dans l’organisme, sinon elle peut «passer tout droit», ce qui se passait manifestement avec moi. Le fait est, aussi, que plusieurs os de mon corps étaient fracturés. Mon corps devait donc travailler très fort à la calcification…

En l’occurrence, L’association Calcium-Vitamine C accélère d’environ 30% la guérison des fractures avec un net renforcement de l’os (attention, la combinaison de sels de calcium avec la vitamine C peut causer des calculs rénaux d’oxalate de calcium qu’il est possible d’éviter par un apport de magnésium et de pyridoxine)*.

Cette recette de ma grand-mère a fonctionné sur moi et c’est la raison pour laquelle je vous la partage. Parlez-en cependant à votre naturopathe ou médecin avant d’en faire usage si vous pensez
avoir un problème de fixation de vitamine C.

De tout coeur,

Dominique Jeanneret
www.dominiquejeanneret.net

—————————————————–
* Source : http://biogassendi.ifrance.com/vitamines.htm, 2008

2 Comments

  1. nathalie

    15/05/2010 at 12:52

    blog très très intéressant!!!!!!!!!!!!!!!
    fèlicitations
    je vais le parcourir tous les jours
    merci de l’avoir crée…
    amitiés nathalie
    AVEZ VOUS 1 NEWLESSTTER?????????????????