Cerveau droit ou cerveau gauche pour trouver la paix ?!

By on 20/05/2017

La conférence de la neuro-anatomiste Jill Bolte Taylor, victime d'un accident cérébral, raconte ses incroyables découvertes. Elle parle de comment le cerveau fonctionne et comment nous pouvons choisir un côté du cerveau pour être en paix…. Avec sous-titres en français.

Elle a écrit un livre, Voyage au-delà de mon cerveau.


 

 

4 Comments

  1. Poucette

    23/04/2009 at 5:56

    Très intéressant, merci Dominique

  2. Marjo

    26/04/2009 at 5:05

    Un témoignage vibrant de la vie en nous. Je reconnais le grand courage de Mme Taylor pour avoir expliqué son événément avec autant de précisions. Pour moi, le cerveau est comme l’univers, il s’explore à l’infini, il est une majestueuse technologie en lui-même. J’ai toujours cherché à comprendre. Mais en ce moment, je reste émerveillée, ici et maintenant.
    Un grand merci pour m’avoir fait connaître une découverte de la nature.

  3. Daniel Auduc

    02/05/2009 at 2:08

    J’ai récemment vu cet incroyable témoignage. En fait, que dit-il précisément, que nous avons accès à cet état de conscience et de plénitude, pour peu qu’on laisse la raison et le mental en repos.
    Je pense que c’est mieux que cela. Il dit, il affirme, il déclare que l’état de bonheur nous est naturel. Pas d’effort particulier pour l’atteindre, pas d’exercice soutenu et complexe pour y accéder, pas de chemin initiatique aussi remarquable soit-il pour exhaler la sérénité et le bonheur, et surtout pas besoin d’un incident au niveau du cerveau.
    En fait, puisque le bonheur est notre état naturel, il faut « simplement » ne plus s’interdire d’être heureux comme s’il s’agissait d’un état auquel nous n’aurions pas droit, ou d’une récompense après un effort surhumain à être mieux dans sa vie.
    Aujourd’hui, les gens qui se déclarent heureux, tous, absolument tous ont décidé un jour de ne plus se rendre malheureux. Dès lors, ils ont laissé ce bonheur naturel les envahir, envahir leur vie, leur pensée, leur corps, leur geste, leur élan.
    Nous ne vivons pas en empêchant notre statut d’humain d’exister. Nous ne devrions pas vivre en interdisant notre statut d’humain d’être naturellement heureux.
    Notre seul effort est de transformer cette culture qui veut que nous soyons coupable d’être délicieusement imparfait.
    Il n’y a pas d’action particulière pour atteindre l’état de bonheur ou de sérénité. Cet état est là, il est simplement juste de le laisser agir très naturellement dans notre existence.

  4. Gaelle

    25/04/2009 at 2:54

    Cerveau gauche ou cerveau droit? Oui, c’est une bonne base pour vivre mieux, en pleine conscience, notre corps, nos élans, et même nos coups de stress…

    Dans mon métier de kinésiologue, j’utilise beaucoup ces repères-là, et des outils comme le « brain gym » qui vise à favoriser de meilleurs connexions entre cerveau gauche et cerveau droit…

    Parce que oui, la santé passe aussi par la jeunesse de notre fonctionnement cérébral, et que ceci n’a strictement rien à voir avec l’âge de nos cellules…

    Amicalement,

    Gaelle