Diagnostic réel ou passager ?

By on 13/06/2014

Woman Eating a Bowl of FruitJ’ai rencontré dernièrement deux personnes qui travaillent en médecines naturelles holistiques. Elles aident quotidiennement des gens à se remettre en santé et ce, depuis nombre d’années.

Pour en avoir longuement entendu parler en bien, je me suis laissée aller à les consulter, un peu par hasard en fait car ces intervenants se sont présentés dans ma vie spontanément. Je me suis laissée guider tout d’abord par ma curiosité et ensuite par besoin car je me sentais vraiment fatiguée et déprimée.

Les pieds et les reins

Le premier intervenant a observé mes plantes de pieds. On sait que les pieds, les mains, les oreilles, les yeux et autres endroits de notre corps reflètent l’état de notre organisme au complet. Irididologie, réflexologie et autres techniques de médecine naturelle sont utilisées depuis des millénaires.

Ce thérapeute m’a tout de suite dit que je pensais trop (ah ?!) et que mes reins étaient à terre. Leur état était tellement critique, d’après lui, que j’allais mourir bientôt si je ne faisais rien.

Wow… j’étais fatiguée – conséquence de reins qui ont trop travaillé parce que j’ai été très occupée durant quelques semaines, sans compter quelques émotions – mais pas au point de mourir !

L’immunité et la maladie grave

Le deuxième intervenant consulté a fait un diagnostic via une petite machine qui lui a donné des informations sur toutes les cellules de mon corps. Je n’avais jamais fait ça.

J’étais épuisée et déprimée depuis trois jours. Cet intervenant a commencé par remettre mon corps énergétique – qui se trouvait alors complètement déplacé – sur mon corps physique. J’ai instantanément senti que je revenais dans mes baskets ça m’a fait le plus grand bien.

Le diagnostic final de cet intervenant a été assez négatif. J’étais tellement à terre, suivant son diagnostic, que si je continuais ainsi, j’allais me créer… un cancer. Rien de moins. Pas une verrue sur le nez ou une entorse, un cancer !

Appliquer son libre-arbitre

Heureusement que j’ai un caractère fort, un certain jugement, que j’écoute les cloches sonner dans mon esprit quand quelque chose ne semble pas en résonance avec moi et que je ne me laisse guider que par ce que mon coeur et mes tripes me disent.

J’ai accueilli les deux diagnostics avec distance et y ai réfléchi. Ils ont été posés alors que j’étais très fatiguée, là où les organes vitaux sont fatigués aussi, notamment les reins qui sont le siège du «chi», l’énergie de vie.

Il est évident qu’on ne va pas consulter un professionnel de la santé quand on va bien. On reçoit donc un diagnostic établi alors que le corps va mal.

Quelques heures plus tard, juste avec le traitement énergétique du deuxième intervenant, j’allais déjà beaucoup mieux. Je suis certaine que, si j’avais alors refait un test-diagnostic, les résultats auraient été bien meilleurs. Il est évident que je ne suis pas au bord de la mort ni d’un cancer mais je sais que je dois prendre soin de mon corps physique.

Menaces de danger inutiles

Les diagnostics posés par ces deux intervenants étaient vrais et j’en suis convaincue. Ils étaient vrais AU MOMENT où ils ont été faits, cependant, alors que j’étais dans un état avancé de fatigue et de déprime.

Par ailleurs, n’importe quel intervenant n’a pas le droit de faire peur à leurs clients en les menaçant d’un danger potentiel de maladie, voire de mort. Ils ne sont là que pour, au contraire, encourager vers la santé ! Il y a des façons de dire aux clients qu’ils doivent absolument prendre soin de leur santé.

Certains intervenants abusent de leurs pouvoirs en inoculant ainsi des peurs aux patients et en les gardant sous leur joug. Médecins «officiels» ou intervenants holistiques à trips d’égo et de pouvoirs, on en trouve malheureusement dans tous les domaines de la santé.

Quelques heures après le traitement énergétique, j’allais déjà beaucoup mieux. Quelques changements et apports alimentaires ont complété la remise en santé de mon corps dont j’avais tout simplement abusé.

Je ne suis pas près de mourir. Il semble que je vais quitter mon corps alors que je serai pas loin d’être centenaire ! Je dois juste prendre soin de moi… !

Merci de laisser vos commentaires ci-dessous et non dans Facebook qu’ils restent avec l’article.

Dominique Jeanneret

© Dominique Jeanneret, tous droits de reproduction interdits sous quelque forme que ce soit, en tout ou partie, sans l’autorisation de l’auteure à demander en cliquant ici. Merci de respecter mon travail, mes partages, ma vie…

.

2 Comments

  1. Ysabeille

    13/06/2014 at 10:36

    En tant que thérapeute il est important de savoir que nous n’avons pss le droit de faire des diagnostics. Meme ma compagnie d’assurance m’a avertie de ce fait sinon je ne serais plus assurable. Faire la part des choses comme tu le dis si bien Dominique. Ne pas donner notre pouvoir et demander à notre divin intérieur de nous guider. Une belle leçon que nous devons retenir lorsque cela se présente sur notre route. Merci

    • Dominique

      14/06/2014 at 7:38

      Tout à fait Ysabeille, merci pour ton commentaire. ON a une éthique et on doit faire attention…