Histoire de couple et SPM

By on 26/02/2010
Depuis les débuts de leur fréquentation, alors qu’ils sont encore très jeunes, Shanna vit les extrêmes quant
à son cycle menstruel et, avec les années, se retrouve avec un cycle de menstruations qui s’étend entre 25 à 80 jours sans saignements. Pas facile, vous allez avouer! Un vrai yoyo.
 
Lorsque je rencontre Julien, il m’apparaît littéralement vivre un burn-out émotif et physique de sa vie avec Shanna. Il lui paraît comme si la seule chose qui existait dans leur vie était les
menstruations de Shanna. Et lorsque ce ne sont pas ses menstruations, c’est toute la montagne qu’elle fait autour de sa réalité. Elle en arrive même à fabuler qu’il va se trémousser sexuellement
ailleurs, qu’elle n’est pas normale, qu’elle ne peut enfanter parce qu’elle a quand même eu de nombreuses fausses couche depuis le début de leur vie ensemble, qu’il va finir par la laisser, et
toutes les émotions qui la ballottent dans son quotidien face à Julien. Autre fait peu banal est que les deux conjoints vivent aussi une réalité biochimique qui rend leur groupe sanguin
incompatible les laissant avec une très faible chance de grossesse normale et à terme.
 
Je n’ai d’autre choix que de regarder le passé de Julien. Il me confie combien sa mère était contrôlante, voire étouffante et qu’il doit bien se garder de lui accorder un pouce parce qu’elle
prend bien volontiers tout le champ.
 
Julien me confie bien candidement qu’il passe une bonne partie de sa vie conjugale à souhaiter s’accorder la permission d’aller ailleurs sexuellement. Et d’ajouter que lorsqu’il a tenté de se
coller à une autre femme, il n’a jamais pu avoir d’érection.
 


Pour cet homme qui tente de se prouver sa masculinité qui
n’a pas de place dans sa relation conjugale, vous comprendrez qu’il vient de claquer un moment de stress intense de réaliser qu’il n’a pu avoir d’érection ailleurs.

Je lui pose toutes les questions possibles afin d’introspecter son passé. Cela ferait une bonne histoire de roman car sa mère a eu une aventure amoureuse lorsqu’il est tout jeune. Mais pour les
faits qui nous occupent, je vous prierai de comprendre que nous en sommes arrivés à ce qu’il ressente et comprenne ce qu’il vivait intérieurement. Bref, de la confusion, du désarroi, des
questionnements demeurés sans réponses et bien plus encore.
 
Après lui avoir demandé ce que la réalité de Shanna pouvait bien lui procurer à lui comme plaisir, un moment de silence finit par porter des larmes à ses yeux.

Il vit pour la première fois qu’elle tentait de le contrôler de la manière qu’elle connaissait le mieux. Pour Julien, le contrôle d’une femme (sa mère) était bien connu pour lui, donc pouvait à
la rigueur lui conférer confort et sécurité. Le SPM de Shanna est quelque chose sur lequel IL N’A AUCUN CONTROLE!
 
Pour Shanna, les menstruations et les grossesses avaient été entourées de peur, d’effroie et de fausse culpabilité dans son passé; elle continuait un jeu psychologique dont elle n’était même pas
consciente. Julien, renforcé par ses sessions, repart avec de nouvelles connaissances. Je sais qu’il va mettre un moment à digérer le tout.
 
Plusieurs années s’écoulent avant que Julien ne revienne.
 
J’ai la surprise de revoir Julien qui m’informe qu’il croit avoir enfin mis fin à cette torture menstruelle qui affublait les 2 conjoints. Je suis bien curieuse de l’entendre. Il est maintenant
divorcé mais tient à me rapporter que Shanna avait enfin mis fin à son stratège inconscient.
 
Après notre dernière consultation, Julien a vraiment décidé de se permettre d’aller ailleurs sexuellement. Shanna, qui a des intuitions comme tous les humains, a fini par le confronter à cet
effet. Julien me confie alors qu’il lui répondit : «Non, mais je commence à regarder!»
 
Le mois suivant sa déclaration, Shanna a commencé un cycle normal pour NE JAMAIS REVIVRE LES EXTRÊMES QU’ELLE VIVAIT DEPUIS PLUS DE 25 ANS.  Elle continua sa vie avec Julien pour plusieurs
années sans aucune entaille à son cycle de 28 jours. Ils décidèrent éventuellement de se séparer parce qu’ils comprirent enfin qu’ils étaient incompatibles mais ses cycles demeurèrent
normaux.
 
Je ne sais si j’aurai le plaisir un jour d’entendre la version intime de Shanna, mais suffise de dire pour l’instant que je suis convaincue que, lorsque nous ne réglons pas nos blessures, nous
nous heurtons inutilement et éclaboussons tout le monde autour.
 
Je souhaite du fond du cœur que Shanna ait compris son scénario, et combien elle se faisait mal d’utiliser un jeu qui ne menait nulle part.
 
Une chose est certaine, Julien a décidé de s’occuper de comprendre ce qu’est le contrôle des autres sur sa vie et le pouvoir qu’il leur laissait. Il est sur un chemin de croissance plus
libératrice.

 
Chaleureusement

Pauline Houle 
Thérapeute – Auteure

.