La puissance des cercles de femmes

By on 10/05/2017

De tous temps, la réunion des femmes a été le support de bien des activités et évènements, souvent cachés, souvent dans l'ombre des hommes mais ô combien puissants.

Dans le temps, de petites et de grandes choses prenaient souvent naissance lors de réunions "de cuisine", de tricot ou de patchwork au coin du feu.

Chez nous, ces réunions à la fois amicales et spirituelles ont été perdues dans les dernières décennies avec les courants féministes et le fait que les femmes se sont mises à travailler de plus en plus. Le besoin profond des femmes de se réunir pour s'accueillir et s'honorer est remonté malgré tout pour combler le vide qu'avait créé ce courant de liberté et de reconnaissance des droits à l'égalité homme-femme, laissant de côté l'authentique féminité et le coeur.

Nous retrouvons aujourd'hui de plus en plus d'activités de cercles de femmes pour partager, échanger, se supporter, créer et manifester de belles choses avec le support de la musique, des tambours, de la danse, de la méditation et des échanges vrais. 

Les femmes ont, de tout temps, été les porteuses de la spiritualité, des valeurs familiales et sociales. Ce sont elles, encore aujourd'hui dans plusieurs parties du monde, qui sont les maîtresses de la maison, de l'éducation des enfants, de l'alimentation et des soins de la famille, etc. Même si, éventuellement, une fois hors de chez elles, elles sont l'ombre d'un homme, leur rôle et leur puissance sont parfaitement reconnus et honorés des hommes à l'intérieur des murs de la maison.

Inspirés des Amérindiens, des Celtes ou d'autres ancêtres, les cercles de femmes sont aujourd'hui de plus en plus vivants partout dans notre société, alors qu'ils existent toujours depuis des millénaires dans d'autres sociétés, notamment celles où le mouvement féministe n'a pas pu prendre place.

Les cercles permettent aux femmes de retrouver leur essence féminine, souvent laissée de côté à cause de notre façon de vivre inspirée plus des hommes, du stress, de la vie courante en général, du manque de temps pour vivre et encore moins pour se retrouver entre amies.

Les femmes, par ailleurs, sont les porteuses du sang et du temple de la procréation. Elles vivent chaque mois, avant leur ménopause, des moments plus ou moins intenses qui chamboulent leurs corps autant physique qu'émotionnel, énergétique et spirituel. C'est à ce titre que les tentes rouges sont apparues, par exemple, pour célébrer les menstruations, l'accouchement et les autres moments de vie des femmes. Les femmes ménopausées de plus de 50 ans, les "grands-mères" chez les Amérindiens, sont les porteuses des connaissances qu'elles transmettent aux plus jeunes.

La facilité d'ouverture du coeur des femmes les ramène à leur besoin de d'exprimer et de partager pour se supporter et s'entraider sans aucun jugement. C'est le rôle des cercles de femmes.

Les cercles sont des espaces sacrés où
l'expression des femmes est accueillie et honorée.

L'intérêt des cercles de femmes est que toute parole qui y est prononcée est accueillie avec bienveillance et sans jugement, et reste dans le cercle. La confidentialité est primordiale pour que chacune puisse s'exprimer en toute confiance et authenticité.

Dans nos sociétés occidentales, les rituels sont revenus de plus en plus, en remplacement des rituels religieux de nos parents et/ou ancêtres. On trouve aujourd'hui des cercles avec des rituels provenant de plusieurs cultures : amérindiens, celtes, sibériens (d'où provient le chamanisme), etc. La nature et ses éléments représentent les piliers du cercle, la Terre Mère, le Père Ciel, le soleil, l'eau, le feu, l'air, la terre et l'éther. D'autres cercles sont tout simplement des moments de méditation et échanges autour d'un thé, d'une activité manuelle ou autre.

Les cercles de femmes se créent souvent spontanément et ont tous des activités différentes. Certaines femmes aiment que ce soit autour d'un thé, d'autres d'une activité manuelle, d'autres à la façon inspirée des Celtes ou des Amérindiens, etc… Chaque cercle a sa façon d'être, de fonctionner, d'honorer et d'aimer les femmes.

Les cercles se créent naturellement avec des femmes qui ont besoin d'être ensemble pour cheminer un certain temps. Il n'y a jamais de hasard. Elles se retrouvent dans le miroir des autres participantes, ce qui crée ces interactions et échanges si puissants pour le cheminement de chacune.

Faire partie d'un cercle de femmes, c'est apprendre à s'aimer en tant que femme, s'honorer, se rappeler tous nos dons et capacités et se permettre de les partager. C'est reprendre confiance en soi, renouer avec sa féminité, grandir, s'épanouir, retrouver son pouvoir et honorer sa puissance de femme dans l'amour, la paix et la joie.

De tout coeur

Dominique Jeanneret
Thérapeute PCI, accompagnante et animatrice de cercles et stages

Merci de laisser vos commentaires ci-dessous pour qu'ils restent avec l'article plutôt que se perdre dans Facebook.

© Dominique Jeanneret, toute reproduction de ce texte permise, en tout ou partie, dans un espace non-commercial, à condition de ne rien y changer et d’ajouter ma signature ainsi que ces lignes et un lien vers www.chemindevie.net. Merci pour votre collaboration.

Thérapeute en intégration psychocorporelle (PCI)
Accompagnante psycho-spirituelle et énergétique
www.dominiquejeanneret.net
www.facebook.com/dominiquejeanneret4

.

.