La peur et ses réalités

By on 02/11/2017

Pourquoi certaines personnes sont-elles prises de peur à tout instant et d’autres semblent à peu près ne pas savoir ce qu’est la peur ou, du moins, elles ne se sentent pas handicapées par cette peur ?

D’abord, comme j’explique dans mon livre Du Syndrome Prémenstruel à la Ménopause, le Vrai message de mon inconscient, la peur peut se décomposer en quatre phases.

Premièrement, nous avons tous cet instinct primal de la peur parce que dès notre naissance, nous naissons avec cette connaissance cellulaire que si personne ne nous ramasse, nous ne sommes pas mieux que mort après quelques heures. Cette peur s’appelle Peur Primale.

Deuxièmement, nous avons une Peur Initiale lorsqu’à n’importe quel âge nous entamons quelque chose que nous n’avons jamais fait auparavant ou que nous n’avons pas fait depuis 30 ans. Cette peur initiale est comme un trémolo intérieur, une sorte de souffle court parce que nous ne savons pas comment la chose va se dérouler.

De plus, avons une Peur Geôlière qui nous emprisonne l’existence lorsque nous n’avons pas appris à maîtriser une peur initiale qui s’est amplifiée et devient paralysante. C’est ainsi que certaines personnes se sont vu devenir agoraphobes, handicapées par cette angoisse, cette peur qui contrôle toutes leurs pensées, par le fait même, tous leurs gestes… et leur vie.

En dernier, nous avons ce que Tony Robbins appelle une Peur Conseillère que nous devrions apprendre à respecter car elle est tel un guide nous inspirant à prendre action ou s’abstenir de prendre action. Ce guide est comme une puissance supérieure qui nous inspire à transcender la peur car d’agir ne veut pas dire ne pas avoir peur mais plutôt activer son courage afin de bouger et d’agir pour le meilleur de notre vie.

Comment s’en sortir?

Plusieurs moyens sont à votre portée mais chose certaine, je vous encourage avant tout à examiner dans quelles sphères de votre vie vous avez peur. De quoi avez-vous peur? De qui? Ces questions vont probablement vous ramener à votre enfance et ainsi vous remémorer certains événements qui n’ont plus raison de vous apeurer mais qui sont malheureusement encore partie intégrale de votre quotidien, de par votre mémoire de votre vie.

Vous vous devez l’exercice de faire le ménage de vos peurs, sinon vous en êtes les marionnettes. De plus, vous continuez d’en être l’esclave et ainsi continuez de perpétuer ces mêmes enseignements à vos enfants.

Je vous encourage à vous laisser aider par un(e) professionnel(le) si besoin est car il nous est souvent difficile de faire le ménage par nous-même.

Chaleureusement vôtre

Pauline Houle 
Thérapeute – Auteure, Montréal, Québec

——————————————————–

Il est temps de vous inscrire !
Délai d’inscription au 10 novembre prochain car nous devons bloquer les réservations d’hôtels et transports :

One Comment

  1. lila

    12/03/2010 at 4:25

    Moi, j’ai peur d’être mal comprise, quand j’étais enfant j’ai vécu à l’étranger avec ma mère, et j’avais souvent faim parce que je ne parlais pas bien la langue. Et la dame chez qui nous vivions ne
    me donait à manger que si je le lui demandait correctement dans sa langue. J’avais 5 ans, et dans un pays étranger, il faut du temps pour prendre ses marques…. Ensuite cette peur s’est appliquée
    à toutes les choses « étrangères » à ma culture angélique.
    L’administration, le commerce, les formes de mensonges et les trahisons qui sont toutes associées à une « intention cachée » donc, incompréhensible pour les gens honnêtes.
    Heureusement, la volonté arrive à bout de tout, j’ai fais des études de commerce, j’ai voyagé dans différents pays et vécu quelques années sur des continents éloignés et je me suis occupée
    également des paperasseries, même dans des langues différentes…comme quoi, la peur n’existe que lorsqu’on la laisse dans l’ombre. Mettre à jour sa peur, c’est déjà la déconecter.