Les déesses intérieures

By on 06/04/2018

Cette semaine, un petit voyage à l’intérieur de vous-même. Allons visiter vos déesses intérieures.

Quoique plusieurs auteurs iront jusqu’à en nommer des douzaines et encore plus, je vous invite à en regarder six que je considère fondamentales chez l’humain (et présentes même chez les hommes).

Il m’a été donné par le passé de les étudier plus à fond, et ces déesses sont devenues partie prenante du Journal de Guérison pour le Corps, l’Âme et le SPM que j’ai écrit à la suite de mon premier livre sur les SPM.

C’est avec la gracieuse permission du Dr. Roger Woolger que j’ai ainsi importé son étude des déesses dans mon Journal, qui comprend en plus un superbe questionnaire afin de nous aider à conscientiser davantage nos déesses intérieures.

Toutefois, sans rapporter tout le questionnaire ici car il est très long, je vous ajoute les définitions de chacune afin que vous puissiez vous laisser mprégner de leurs qualités.

LES DÉESSES

La déesse Athéna :
Elle est régie par la déesse de la sagesse et de la civilisation. Elle s’occupe de l’accomplissement, de la carrière, de l’éducation, de la culture intellectuelle, de la justice sociale et de la politique.

La déesse Aphrodite :
Elle est régie par la déesse de l’amour, et ses principales préoccupations sont les relations, la sexualité, l’intrigue, la romance, la beauté et les inspirations artistiques.

La déesse Perséphone :
Elle est régie par la déesse du monde invisible. Elle est médium et est attirée par le monde des esprits, par l’occulte, par les expériences mystiques et de visions, ainsi qu’aux affaires
associées à la mort.

La déesse Artémis :
Elle est régie par la déesse des endroits sauvages. Elle est pratique, athlétique et aventurière. Elle aime la culture physique, la solitude, la nature et les animaux. Elle se préoccupe de la protection de l’environnement, des styles de vie alternatifs et des communautés de femmes.

La déesse Déméter :
Elle est régie par la déesse du blé d’inde. Elle est une mère terrienne qui aime porter, nourrir et élever des enfants. Elle est préoccupée par tous les aspects de la naissance et des cycles reproductifs féminins.

La déesse Héra :
Elle est régie par la reine des cieux. Elle est préoccupée par le mariage, les partenariats avec les hommes, et les questions de pouvoir, peu importe où les femmes règnent et sont des leaders.

Je suis d’avis, avec les auteurs, que de se connaître mieux comme femme implique que nous nous connaissions même dans notre mythologie inconsciente.
Ayez du plaisir et je vous souhaite un bon début de printemps.

Chaleureusement vôtre

Pauline Houle
Thérapeute – Auteure

One Comment

  1. beautemps

    13/02/2010 at 4:06

    la mort n’est rien – l’essentiel est le chemin qui nous y emmène – j’ai trouvé votre adresse sur le sîte d’un de mes liens – bon après midi