La méditation pour retrouver la paix intérieur et la joie de vivre

By on 10/03/2018

L’an dernier, quand je suis revenue du Sri Lanka après six mois loin du Québec, une amie m’a demandé de donner des cours de méditation dans son centre. Je suis restée très surprise non seulement par sa confiance dans ma capacité à enseigner mais aussi par le fait que j’ai réalisé que beaucoup de monde ne « savent » pas méditer… quoique ;-).

J’ai alors réalisé que j’ai pris mes premiers cours de méditation en 1981 au centre de Yoga Sivananda de Genève. J’ai ensuite reçu des enseignements de divers maîtres dont les méditations actives et passives d’Osho. Ces dernières années, j’ai acquis de nouvelles connaissances par les enseignements des moines bouddhistes au Sri Lanka qui enseignent les 40 techniques de « méditation de la tranquillité » ainsi que la méditation Vipassana, la forme plus profonde de la méditation.

Méditation spontanée

En fait, beaucoup de gens pensent qu’ils ne savent pas méditer mais ils le font sans le savoir. C’est ainsi que, quand j’ai commencé à enseigner la méditation, plusieurs personnes ont réalisé qu’elles méditaient spontanément et m’ont dit « Ah, mais je le fais en marchant dans la forêt, quand je fais ma vaisselle, quand je prends mon café après le repas en regardant la vue de mon balcon, quand je suis au bord de la mer, etc. »….

Si on observe consciemment nos agissements dans une journée, on va remarquer qu’on fait éventuellement de petites méditations sans même s’en rendre compte. Un moment de contemplation, un moment où on a l’impression d’être « dans la lune », un moment où tout s’arrête et où, l’espace d’un instant, on vient de se reconnecter à Soi.

Méditer, c’est prendre le temps de se réaligner avec soi-même, de se reconnecter avec son coeur et son âme. S’arrêter de penser tout le temps et se mettre dans une sorte d’état de contemplation sans émettre aucun jugement. On commence par observer puis on lâche même l’observation. On voit mais on est juste témoin, sans émotion. On entend mais on n’écoute pas. On EST, tout simplement.

Ce moment « d’arrêt sur image » permet de se reconnecter à Soi, de se réaligner à travers le stress de la vie quotidienne. Ce réalignement ramène dans un espace intérieur de calme où on retrouve notre pouvoir, notre sérénité et même notre joie de vivre.

Méditer permet aussi d’atteindre plus facilement et directement nos objectifs de vie puisque, en méditant, on se réaligne sur ce qu’on veut vraiment.

La méditation de la respiration

La première technique de méditation qu’enseignent les moines bouddhistes au Sri Lanka consiste à s’asseoir confortablement, le dos droit (mais sans forcer, juste déposé), fermer les yeux et porter son attention sur la respiration. A l’inspiration, on sent l’air plus frais qui entre dans nos narines et, à l’expiration, l’air plus tiède qui en sort. Juste respirer ainsi pendant quelques minutes en observant sa respiration permet de se ramener à Soi. C’est la toute première étape vers l’état de méditation.

Par la suite, on ajoutera plusieurs étapes comme, par exemple, sentir l’air monter dans notre tête puis descendre jusqu’à nos poumons et remonter dans nos narines pour en sortir.

Les moines bouddhistes enseignent 40 techniques de méditation comme la méditation de la bonté, de la lumière, etc. Ce sont toutes des techniques incluant la visualisation.

L’état de méditation pour atteindre l’illumination

Ces techniques ne sont en fait pas de la méditation à proprement parler, contrairement à ce qu’on pourrait croire, et il existe des milliers de sortes de « méditations » comme on peut en trouver de magnifiques sur Youtube par exemple.

En fait, la méditation est un état d’être. C’est l’état dans lequel on arrive quand on touche cet espace de non-temps et non-espace à l’intérieur de Soi, quand on devient Un dans le Tout, quand on vit cet espace de béatitude sereine. C’est le moment où on va toucher à un point que j’appelle « le point où rien ne bouge » qui est aussi le point où on va se reconnecter avec sa joie de vivre et sa confiance en soi.

L’état de méditation ramène à Soi, à la sérénité, à la joie et, ultimement, à l’état d’illumination, à l’état de Bouddha.

Bouddha est le nom donné notamment à Siddhartha Gautama, prince népalais né au 5e siècle avant J.C. qui a atteint l’état de Bouddha, l’état d’illumination. Il y a eu plusieurs dizaines d’autres Bouddhas avant et après lui.

La méditation amène à l’état ultime d’illumination, de Bouddha. Un état de sérénité dans un espace de lumière et d’amour infinis. Plus on médite, plus on s’approche de cet état, plus on est aligné avec Soi et avec son chemin de vie. Il suffit de quelques minutes par jour pour se retrouver, pour se réaligner avec son âme et son coeur. Nul besoin d’un endroit, de coussin ou d’objets précis. Juste fermer les yeux et se reconnecter à son centre….

De tout coeur,

PS : merci de laisser vos questions et commentaires ci-dessous plutôt que dans Facebook, qu’ils restent avec l’article.

Dominique Jeanneret
Thérapeute PCI, Québec

© Tous droits réservés sur tous mes articles. Vous pouvez les reproduire à condition de ne rien y changer, de mettre ma signature et de laisser ce dernier paragraphe avec les liens vers www.chemindevie.net et www.dominiquejeanneret.net. Merci de respecter ainsi mon travail.