Peut-on changer son chemin de vie ?

By on 29/01/2017

Petit matin à Colombo, Sri Lanka. Il doit y avoir un nid d'oisillons pas loin car je les entends piailler allégremment, attendant la pitance de papa ou maman. D'autres oiseaux chantent joyeusement. Les corbeaux croassent. Le train passe, assourdissant l'air un petit temps par le bruit de sa locomotive antique et bruyante et des roues claquetant sur les rails. Les voitures commencent à se faire de plus en plus nombreuses.

C'est dimanche matin, 6h30. Le soleil vient de se lever. Il fait doux et presque frais, juste parfait. Pas besoin de plus que ma chemise de nuit. La nuit non plus, d'ailleurs. Ça m'avait surprise en arrivant ici. Pas de drap sur le lit autre que le drap sur le matelas. On n'a pas besoin de drap pour mettre sur soi, ou très rarement. Ailleurs au Sri Lanka, en bord de mer ou en montagne, on a souvent besoin de se couvrir un peu, notamment aux dernières heures de la nuit proche du petit matin. En montagne, on a même une petite couverture en plus mais à Colombo, on a rarement besoin du drap. Moi qui adore dormir emmitouflée dans ma grosse couette de plumes, j'ai dû apprendre à dormir avec rien sur moi.

Je suis au 5e étage avec vue sur la mer juste à côté, chez une amie. Je pense à mon avenir que je ne connais pas mais qui semble, d'une certaine manière, tracé dans les astres. Je sens que les pages de ma vie tournent doucement vers un nouveau chemin, de nouveaux rêves à réaliser.

Petit retour en arrière

Depuis toute petite, les hommes n'ont généralement pas été des représentations très positives dans ma vie même si j'ai toujours été plus attirée vers eux, les trouvant plus faciles et simples à vivre que les femmes avec leurs chichis superficiels qui m'ennuyaient. Mon gabarit plutôt bien planté, mon côté garçon manqué et mon yang nettement plus développé m'amenaient vers eux.

J'ai retenu et imprimé la gentillesse et la profonde tendresse de mon père envers moi quand j'étais toute petite – les seules choses positives à mon égard dont je me souvienne de lui. Cependant, j'ai surtout senti, en tant que jeune enfant, puis compris avec ma tête et mon coeur d'enfant, que mon père avait trompé ma mère, qui fut la cause de leur séparation quand j'avais deux ans. Première trahison à laquelle s'ajouta la tromperie du deuxième mari de ma mère (avec qui je vivais) qui, en plus, l'a battue pendant des années.

Ma vie de femme commence à l'âge de 18 ans avec la rencontre et l'explosion de l'ouverture du coeur amoureux envers un homme bon. Amour pas réciproque de sa part mais une relation qui va être agréable de tendresse, découvertes et voyages ensemble. Il me trompe avec celle qui est aujourd'hui encore sa femme, au Sri Lanka (sic, c'est là que je suis. Ce n'est sûrement pas pour rien que je viens tenter de guérir ça ici où j'ai voyagé avec lui durant 2 semaines puis 2 mois en Inde !).

Au fil des ans ensuite, j'ai aimé plusieurs hommes, j'ai été aimée mais je ne savais pas vraiment aimer ni être femme. L'un après l'autre, même si ce sont, depuis, des hommes fidèles à leur compagne, ces hommes m'ont tous trompée.

Des années de thérapie pour tenter de guérir un schéma maternel et générationnel. J'ai finalement eu l'impression que c'était enfin terminé. Un nouvel amoureux entre alors dans ma vie en 2005. C'est la première fois que je me sens aimée (que mon coeur a vraiment ressenti car il était fermé avant) et que j'ose aimer autant que je le désire, et être pleinement reçue. Un bonheur que de se sentir monter en amour et au paradis dans le moment présent avec lui. Le seul hic : je m'ennuie avec lui. Nous ne sommes pas sur le même train de vie.

Un an plus, tard, il me trompe. Je le quitte, le coeur déchiré et pleurant non pas l'homme mais la relation, l'amour simple et magnifique que j'ai vécu avec lui les premiers mois. Le prochain, ce sera ainsi et encore mieux, rien de moins.

A travers toutes ces relations, la même impression à la fin de chacune : se peut-il que certains soient doués/méritent/aient droit/aient ça d'écrit dans leur chemin de vie et d'autres pas ? Tout comme certaines de mes qualités que d'autres n'ont pas et n'auront jamais ? Je n'avais pas la réponse…

Une planète mal placée

Depuis, célibat. L'impression d'avoir une "mauvaise étoile" dans le domaine amoureux, de ne pas mériter, de ne pas avoir droit, de n'être pas à la hauteur, de ne pas savoir aimer et être aimée, surtout, que ce bonheur est pour les autres, etc. J'ai été moine et nonne dans d'autres vies mais, dans celle-ci, j'ai choisi de ne pas l'être et pourtant, je vis comme une nonne dans la société depuis si longtemps. Il doit y avoir une planète mal alignée 😉

Pourquoi est-ce facile d'être en couple, de se faire confiance, pour les autres ? Certains sont en couple, heureux, s'aiment depuis des années ? Pourquoi pas pour moi, pourquoi toujours ce même pattern qui revient invariablement : la tromperie ? Elle s'étend même, depuis 2009, avec des clients. Manipulation, hypocrisie, cachotteries, etc. Quasi personne n'a quoi que ce soit à leur reprocher. Ils sont beaux et "blancs comme neige", les manipulateurs narcissiques. Juste moi qui me suis retrouvée dans des relations où je me suis sentie manipulée et utilisée et c'est moi qui ai passé pour la "pas-correcte", évidemment, lorsque j'ai émergé de sous leur charme et ai repris mon pouvoir. Pattern répétitif. Rebelotte, thérapie.

Un seul mot

TRAHISON est le mot qui revient tout au long de ma vie. Ce mot dont je veux aujourd'hui me libérer de l'emprise pour arriver à vraiment faire confiance et développer de belles relations. Je suis quelqu'un qui fait assez facilement confiance même si j'ai appris à toujours rester sur mes gardes et me méfier, quand même.

Ce qu'en disent les astres

Les années passent sans que je m'en rende compte. Je n'ai plus besoin de combler un vide en ayant un "amoureux" sauf que, en voyageant et vivant tant de beaux moments, j'aimerais les partager avec un compagnon dans l'amour et la joie, le respect et l'honnêteté.

Je n'ai jamais vraiment cru à l'astrologie jusqu'à il y a quelques années. J'ai alors remarqué, dixit mes amies astro, que certaines situations se passaient à divers moments précis suivant la place des planètes dans le ciel. En discutant avec Geneviève, une de mes amies astrologues, à propos de savoir s'il était possible de savoir si j'allais un jour avoir un compagnon de vie et amoureux, elle me répondit avoir analysé un jour le thème astral d'un de ses amis qui n'avait pas de chance en amour. Le thème était vide du côté amoureux. Les astres ne lui en avaient pas prévu.

J'ai alors demandé à Geneviève de voir si mon thème annonçait la même chose car je commençais à me faire à l'idée que mon chemin en serait un de célibataire mais qui sait, un dernier espoir ?! Après analyse de mon thème, elle m'a annoncé qu'elle ne voyait pas d'amoureux mais un partenaire de travail éventuellement. C'était l'automne dernier. Confirmé ensuite par mon autre amie astrologue et médium. Elles ne m'ont pas tout expliqué le pourquoi des astres car je ne comprends rien à l'astrologie aussi j'ai juste gobé l'info… glurp.

A cette même époque l'automne dernier, un moine bouddhiste qui lit dans l'aura et les lignes de la main, qui était en France, m'a annoncé que j'allais tomber amoureuse bientôt mais de bien faire attention car cet homme pourrait bien aussi m'enfirouaper (manipuler et tromper, en québécois, = me faire avoir). Oufff… n'y a-t-il pas une belle relation avec un homme quelque part pour moi ?!

Confirmation et explications

J'ai reparlé avec Geneviève de ma vie, actuellement sans logis fixe, SDF dans le monde, célibataire depuis dix ans et sans avenir connu. Le no-where total actuellement. La confiance est cependant là que tout va bien aller. Quelques idées, quelques projets en l'air en voie de réalisation. Je ne sais juste pas où ni comment ni quand.

"Tu es née avec une croyance que les hommes ne sont pas bons pour les femmes, m'a annoncé Geneviève cette semaine après nouvelle analyse de mon thème astral de naissance. C'est très clair que tu ne fais pas confiance aux hommes. Quand je regarde la suite de ta vie, je ne vois pas non plus d'homme qui soit honnête et pleinement bon avec toi. Tu vas devoir toujours te méfier de ne pas te faire manipuler et tromper. Je ne vois pas de belle relation sans problème un moment donné avec aucun homme dans aucune des sphères relationnelles. C'est triste mais c'est très clair dans tes planètes".

Et voilà ma réponse. Certains l'ont (ou l'auraient ?) dans leur chemin de vie et d'autres pas.

Non seulement, d'après les astres, je reste célibataire dans cette vie mais, en plus, je n'ai aucune relation agréable avec un homme à long terme et, si je décide d'entrer dans une relation, je risque de me faire manipuler et tromper encore.

Wow… Le genre d'infos que j'ai juste envie de brûler pour passer à autre chose mais ça ne marche pas comme ça. Ce doit être des croyances profondément ancrées que je dois déconnecter. Mais est-ce que le travail sur les croyances et sur le générationnel va nettoyer aussi le karmique et l'astrologique ? Malgré toutes les étapes de cheminement que j'ai faites, la grande amélioration de ma vie, on dirait que le fil de fond ne bouge pas…

Peut-on changer son chemin de vie ?

Doit-on croire à ces prévisions ? Je n'ai jamais su ce que m'a dit Geneviève avant l'an dernier et pourtant ma vie semble bien s'être déroulée jusqu'ici comme les astres le montrent dans mon thème natal. Le fil de fond ?

Astrologique, karmique, héréditaire ?! Croyances profondes ancrées ?

Peut-on, d'après vous, casser/améliorer/changer ces prévisions et faire en sorte qu'elles s'arrêtent, que le vent tourne pour que je puisse, moi aussi, vivre une belle relation amoureuse – et de belles relations avec hommes et femmes tout simplement – jusqu'à la fin de cette vie ?

J'ai fait des années de cheminement et de thérapie pour guérir tant de croyances, que ce soient les miennes ou celles de mes aïeul(e)s. Peut-on un jour s'affranchir de ces "sorts" ou, vu d'un autre point de vue, que le karma à payer soit terminé et qu'on puisse passer à autre chose de plus heureux, confiant… sans trahison ?

J'en suis à cette étape. Questionnement. Pas de déprime. Juste voir les possibilités et choisir, si j'ai le choix car, avec tout ce que j'ai vécu et les retours incessants au célibat et à des relations difficiles avec les hommes, je me demande si j'ai vraiment un choix alors qu'on est censés avoir le libre-arbitre. Où est-il ici ?

J'ai envie de dire que tout est possible mais j'ai déjà fait tant de travail de tant de façons différentes pour revenir encore à cette conclusion/situation que je devrais vivre une vie célibataire au service des autres. Est-ce possible de changer le cours de notre vie qui semble toute tracée sur le fond ? Au-dessus, c'est nous qui décidons et choisissons…

Qu'en pensez-vous ? J'aimerais vraiment avoir votre avis et, si possible, les outils pour déconnecter ce passé de croyances, de karma, d'hérédité… de non-amour, en fait.

A mon tour d'avoir besoin de vous ! 😉

De tout coeur,

Avec Amour

Dominique

.

 

 

 

16 Comments

  1. Alice

    29/01/2017 at 9:35

    Je suis persuadée que rien n'est vraiment définitif, vraiment irréductible, mais je suis comme toi à la recherche de cet outil qui me permettrait de casser ce shéma de dévalorisation, d'injustice, qui me suivent depuis ma naissance et même ma conception, 

    Peut être tout simplement accepter de perdre ce qui a été les fondations de notre existence.. Quelles peurs sont encore cachées derrière ce besoin d'aller vers les personnes qui nous renvoient à notre blessure la plus profonde?

    J'ai encore entendu hier à la télé qu'une prédilection n'est pas inéductable, mais est faite pour être modifiée dans le bon sens….

    Et si la solution passait tout simplement par l'Amour, la confiance en nous… 

    N'est ce pas tout simplement à nous de fabriquer  notre propre outil peut être à partir d'un outil conseillé? N'est ce pas à nous de trouver notre propre confiance en notre destin, sans nous  laisser entièrement gérer par les astres, la psychologie,le karma?

    Je suis persuadée pour ma part que je ne suis toujours pas dans le véritable lâcher prise… et que j'ai à gagner en confiance.Ne plus vouloir gérer, accepter ce qui advient, tout en ayant des projets, des rêves, des désirs et y croire…

    Dans notre recherche perpétuelle, ne serions nous pas à la recherche du paradis perdu, à la recherche de l'immortel? Savons nous mettre le mot fin avant qu'il nous soit imposé?

    En deux mots savons nous lâcher une relation avant qu'elle ne devienne toxique pour nous, et repartir vers une nouvelle relation qui durera le temps qu'elle doit durer… sans notion de perte, mais au contraire de gain…

    • Dominique

      01/02/2017 at 6:02

      Chère ALice,

      je partage tout à fait ta vision et tes réponses. Je pense aussi que, profondément, nous ne nous faisons pas assez confiance, nous ne nous aimons pas assez nous-même…
      Il est temps de nous ouvrir pleinement à la vie, à l’amour, en toute confiance… Facile à dire ;). Nos vieilles croyances cachées remontent sans crier gare, subtilement… A nous d’être vigilantes et de toujour garder le cap vers ce qu’on veut vraiment.

      Avec tendresse

      Do
       

  2. Guy Bolduc

    29/01/2017 at 2:01

    Je t'envoies ce lien pour t'inspirer tout en utilisant ta guidance intérieur : https://www.brucelipton.com/

    M.Lipton a fait des recherches sur l'impact de notre alimentation, de nos pensées, de nos croyances et de nos émotions sur notre serveau et l'ADN de chacune de nos cellules.

    Présentement, je travaille à la fois sur avec une alimentation exempt de toxines, une trajectoire optimiste, positive et qui me fait vibrer de joie à chaque jour.

    Exprimez ce que j'en pense serait trop long. 

    Je pourrai te communiquer mon opinion de vive voix si tu le souhaitais.

    Je te souhaite une belle trajectoire de vie au Sri Lanka.

     

     

  3. Olalune

    30/01/2017 at 1:49

    Oh ! C'est fou d'avoir ouvert ce message ce matin…
    En voyant ton titre, je me suis dit que bon, ça ne me concernait pas trop, parce que mon chemin de vie, je n'ai pas envie de le changer, j'ai envie d'apprendre à l'aimer tel qu'il est.
    Et puis en te lisant je pense que j'ai un peu changé de couleur. Tu racontes exactement mon histoire bon, sauf que ce qui cloche chez moi n'est pas de l'ordre de la manipulation et de la tromperie, mais comme un décalage des sentiment : quand j'aime on ne m'aime pas, quand je suis aimée, c'est moi qui n'aime pas… Et bon, je suis un cœur artichaut moi : je tombe amoureuse du premier sourire ou geste gentil à mon égart, et je ne gère absolument pas la relation amoureuse. Je ne sais pas faire. Ni aimer, ni être aimée. Enfin pas dans une relation de couple.

    Parce que j'ai compris quand-même que j'étais venue pour ça : apprendre à aimer. Mais apprendre à aimer sous toutes les formes possibles. De mon ex-mari à nos trois enfants avec qui je passe mes journées, à mes parents et famille, et aux autres autour, qu'ils m'en veuillent, soient en colère contre moi, me crient dessus ou me trouvent chouette. Tous dignes d'amour. J'apprends à les aimer.

    Ces derniers temps je suis dans une phase où je n'ai pas envie d'être amoureuse et d'entamer une relation. Il y a une part de moi qui est très triste à cette idée, parce que j'ai toujours été un peu amoureuse au fond de moi, et que renoncer à ça c'est comme renoncer à un joli bouquet dans ma maison, sous prétexte qu'il va faner un jour et qu'il sera moins beau, qu'il faudra nettoyer les pétales tombés sur la table…
    Mais je n'arrive plus à avoir envie de ça.
    J'accepte que mon choix pour cette vie ait pu être de la vivre sans amoureux. Ce qui n'a jamais voulu dire seule, tu noteras. On n'est pas seule quand on s'ouvre au monde, quand on a des projets, quand on est enthousiaste.
    En ce moment, une relation ne me manque pas, mais je sais aussi que je suis un peu amère et agressive avec mes enfants parce qu'il n'y a personne d'autre que moi pour dire chaque jour : "tu es belle, tu fais un travail formidable, je t'aime et te respecte infiniment".
    C'est déjà bien que je sache le dire moi-même, mais je reconnais que j'ai encore un peu envie d'exister à travers le regard d'un autre. Même si l'énoncer est déjà la preuve que ça n'a pas de sens, non ?

    En tout cas, merci de ce partage, et ma foi, je n'ai aps de réponse, mais j'ai fait un choix ces dernières années : me réjouir de ma vie telle qu'elle est et cesser de vouloir qu'elle soit différente. J'ai réussi à me réjouir d'une relation toxique avec ma précédente propriétaire, à comprendre que rien n'arrivant par hasard, cette relation était aussi un cadeau pour moi, et à en sortir plutôt grandie !
    Vivre sans amoureux est un cadeau aussi.
    Je le prends comme ça.
    Je l'accepte avec reconnaissance.
    Et je laisse la vie m'emmener où elle doit, en espérant que si elle remet un homme sur ma route, ça ne soit plus la même situation douloureuse à affronter…

    • Dominique

      01/02/2017 at 5:52

      Bonjour et merci pour ce beau partage 🙂
      J’en suis arrivée à la même conclusion aussi, depuis longtemps, de laisser la vie m’emmener où elle doit, en y mettant mon grain de sel quand même et avec gratitude pour tous les cadeaux qu’elle m’apporte !
      Je vous souhaite le meilleur et au plaisir !
      DO

  4. Fré

    30/01/2017 at 2:37

    Pour moi, nous avons toujours droit d'être au volant de notre vie, mais notre gps ou chemin de vie nous ramène sur le bon chemin, celui de notre existence sur terre.

    Fré

    • Dominique

      01/02/2017 at 5:55

      Merci Fré, nous sommes toujours au volant de notre vie. A nous de voir où on tourne le volant… et comment !

  5. Richard Pierre W.

    30/01/2017 at 9:15

    Chère Dominique ! Je salue ton courage de nous partager un aspect très personnel de ta vie. Je passe sous silence ce que je vis moi-même présentement pour te partager ce que j'ai lu et appris d'Anthony Mello, dans son livre Quand la consciencee s'éveille : il faut aimer sans conditions. Je sais, ce n'est ma foi pas à portée de l'homme-femme incarné-e sur terre, et pourtant, c'est ce vers quoi j'ai voulu tendre. Pas évident. Est-ce la réponse à ta quête ? et surtout lorsqu'une autre relation s'offrira à toi ? Je ne le sais mais je te l'offre.

    J'ai 62, sort d'une très courte relation si intensément vécue avec le sentiment que l'autre s'est encore trahie, mentie à elle-même, et de ce fait me sentant moi-même trahi. Je ne perds pas cela de vue, quand même : aimer inconditionnellement. Et si je peux plus l'aimer, à savoir être en présence d'elle et partager ce que j'ai de meiux et de moins bien avec elle, je garde cet amour dans mon coeur.

    Voilà. Bisous.

    Richard PW

    • Dominique

      01/02/2017 at 5:58

      Cher Richard,
      merci pour ton partage, c’est très touchant.
      Aimer sans conditions… personne ne le peut, soyons honnête. Nous sommes humains 😉
      Nous pouvons cependant vivre et apprécier la vie telle qu’elle est et avec gratitude pour tout ce qu’elle nous apporte de cadeaux et de leçons et surtout, avec le moins d’attentes et de jugements possible.
      Je nous souhaite le bonheur à tous et toutes !
      BIses et au plaisir
      Do

  6. cornec jeanne marie

    30/01/2017 at 10:30

    Je viens de lire votre message, moi j'ai dû pendant 35 ans vivre avec la moitié d'un mari et l'autre moitié est dévolu à Papa et tout ce qu'il disait était parole d'évangile maintenant nous sommes seuls et nous n'avons plus grand chos en commun sauf être tous les deux, je ne suis pas heureuse depuis 28 ans nous avons plus fait l'amour papa avait dit qu'à 50 c'était normal  qu'il est quelques défaillaces j'ai bien essayé de le quitter il est revenu me chercher et je suis repartie avec lui et maintenant je peux plus le quitter il est gravement malade "maladie de parkinson" et les fonctions coercitives sont parfois défaillantes il m'a imposé de revenir à côté de ses filles pour être à côté d'elles et elles ne s'occupent pas de nous ce qui le déprime

    • Dominique

      01/02/2017 at 5:53

      Je ne sais que te dire… sinon qu’on a toujours le choix…

  7. Aline Guénard

    30/01/2017 at 1:46

    lancez ds l Univers avec Intention et Foi que l Amour amoureux est là bien présent ds votre vie.

    Celui qui vs est destiné à pu avoir un empêchement qq part!

    là actuellement qd je vous lis, j entends qq un qui s accroche à qq chose qui * a été*. Aujourd hui vs êtes tristounette, découragée; demain sera bien meilleur!

    Une F ds la soixantaine, qui elle aussi …et qui pense que elle a encore qq chose à faire pour que ce compagnon se trouve sur son chemin.

    Joie, sur votre chemin, au plaisir,

     

    • Dominique

      01/02/2017 at 5:54

      Coucou Aline, oui tout à fait, on le met dans l’Univers ! Il va bien finir par apparaître 🙂

  8. Elise

    30/01/2017 at 4:42

    Bonsoir Dominique,

    Avant toute chose, mille mercis pour votre formidable travail, j'aime suivre vos aventures, vous me faites voyager et j'apprécie grandement tous les beaux messages d'amour que vous nous faites passer, au fil de votre blog…!!! Merci d'être si inspirante!! quelle belle lumière vous portez et rayonnez!

    Pour ce qui concerne les prédictions astrologiques de votre amie, ainsi que votre ressenti que vous resterez seule jusqu'à la fin de cette vie, j'ai envie de vous dire, que NON…c'est une vérité possible mais qu'il n'y a pas de fatalité ni de déterminisme dans cette vie.

    Je suis fille d'astrologue, et ce sujet, dans lequel j'ai été élevée, puisque ma mère s'est mis à l'astrologie alors que j'étais dans son ventre, a fait qq dégats dans mes propres choix de vie ainsi que dans ma construction identitaire. Toute mon enfance, j'ai passé des samedis midi à entendre ma mère faire des prédictions astrologiques avec un ami astrologue considéré comme étant d'un très "haut niveau" dans ce domaine. Ainsi, je les ai entendu parler de moi, à partir de mon thème astral, avec ce côté deterministe…"elle est comme ceci, comme cela, elle a des capacités dans ce domaine avec son soleil, pluton opposé à saturne…". Ainsi, en tant qu'enfant, j'ai grandi dans la croyance que "tout était écrit d'avance"…Que c'est triste. Aujourd'hui que je suis adulte, je me rend compte que cet environnement dans lequel j'ai baigné petite, m'a finalement toujours défini, sans même que je n'ai pu avoir le temps de me connaitre, d'aller à la rencontre de moi même.

    Aujourd'hui, il est vrai que la voie professionnelle que j'ai emprunté correspond à ce que les astres annoncaient….mais en même temps, en étant pré-conditionnée à emprunter cette voie, il n'y a rien d'étonnant.

    Je suis comme vous, et il y a des choses auxquelles je ne veux pas croire dans les prédictions (que ce soit astrologiques comme la voyance d'ailleurs). Certe, cette science a des parts de vérité, et surtout elle est un formidable outil de connaissance de soi, mais pour ce qui en est des prédictions, je dirais "prudence". J'ai pu vérifier que certaines choses ne se réalisent pas, ou pas de la façon dont on nous les annonce.

    Aujourd'hui, ma croyance est que oui, nous avons le libre arbitre. Nous avons des potentiels qui sont inscrit dans notre thème natal, mais nous pouvons modifier la suite de l'histoire à tout moment, en fonction de ce que nous choisissons.

    Pour ma part, je crois que je pourrais un jour vivre d'une activité professionnelle qui me convienne et dans laquelle je serai mon propre chef, contrairement à ce que ma mère m'a annoncé, déterminant que j'avais le profil pour être "juste" une bonne employée…

    Je crois au fait que cela soit possible, même si les astres disent soi disant le contraire…

    Si vous relisez "conversation avec Dieu", il est bien dit que nous créons notre réalité à chaque instant, et que tout est possible. Nous avons le pouvoir de transcender tellement de choses…c'est à ça que je crois aujourd'hui.

    Le plus dur pour vous est de vous défaire de cette croyance limitante. Je trouve qu'en tant qu'amie, ce n'est pas très sympa de vous donner une telle prédiction, quand on sait à quel point tout cela peut s'inscrire en nous, et créer des croyances difficilement déracinables! Peut être que si votre amie vous avez annoncé que OUI, vous alliez trouver un jour le grand amour fidèle, et bien c'est ce qui ce serait réalisé!! même si les astres disaient à priori le contraire et qu'elle vous aurait dit cela pour vous rassurer. Et puis, comment donner autant de pouvoir à une seule personne? Pensez vous vraiment que cette amie détienne la vérité? Peut être qu'un autre astrologue interpréterai votre thème d'une autre façon…

    De la même manière, ce que je peux ajouter de mon expérience, c'est que j'ai entendu beaucoup de prédictions avec des potentiels positifs pour certaines personnes (ex par rapport à l'argent, à la réalisation professionnelle ou amoureuse..) qui ne se sont jamais réalisées pour les personnes concernées…comme quoi, rien est véritablement figé ou inscrit à tout jamais.

    C'est ce que vous croyez qui se manifeste…même si en effet il y a peut-être des mémoires karmiques dans tout cela…

    Pour ma part, en ce qui concerne les mémoires Karmiques, j'utilise les outils (formation karma libre sur le net) d'Emmanuel Ferrand. L'interêt c'est que l'on est autonome pour travailler seul sur ces mémoires. Je vous assure que depuis que j'ai commencé à travailler sur certaines mémoires, je vois concrétement des changements dans ma vie.

    Voilà ma chère Dominique ce que j'avais envie de vous dire. Vous êtes votre propre guide et seul votre coeur sait véritablement. N'attachez pas tant d'importance à ce que disent les autres ! ne leur donnez pas votre pouvoir…Si votre coeur choisi de suivre la voie de l'amour en couple, fidèle et authentique, si votre coeur aspire à cela, alors c'est ce qui adviendra, si tant est que vos croyances et blocages sur ce sujet soient dépassés.

    Gardez toujours foi en vous et en votre extraordinaire capacité et droit à vivre l'abondance, dans tous les domaines!

    Je vous souhaite de tout coeur de dépasser rapidement cette croyance limitante et blessante, que l'amour n'est pas pour vous…Je suis certaine que vous y parviendrez, et que la Source vous aidera à dépasser tout cela, en vous apportant les réponses qui seront justes, au bon moment! Peut-être faites vous juste l'expérience de l'expérimentation d'une croyance limitante, et qu'ensuite, une fois que vous aurez compris cela, vous pourrez révéler encore plus votre pouvoir créateur…et le transmettre à vos très chers lecteurs et élèves!!

    Gardez la foi!! continuez à semer de l'amour, partout et surtout à vous m'aime!! vous êtes digne d'être aimé avec respect et fidélité, votre âme est déjà si belle,et votre coeur si grand! Des milliers hommes tomberaient sous votre charme et auraient envie de vous être fidèle, dévoué, sincère, aimant, respectueux!!

    Je vous souhaite tout le meilleur!! et un magnifique chemin à deux dans la fidélité et l'amour sincère!!

    J'ai hâte de vous retrouver en lecture!

    Bien à vous!

    Elise (une humaine de France)

    • Dominique

      02/02/2017 at 4:21

      Merci mille fois Elise, de tout coeur !

      Je n’ai pas le temps de faire un long commentaire mais sachez que j’ai bien lu le vôtre avec attention.

      Je vous souhaite le meilleur et que le bonheur et la santé soient toujours avec vous !

      De tout coeur

      DO

  9. Elise

    30/01/2017 at 5:16

    Dominique,

    Je voulais ajouter en plus de mon post précédent, qu'il existe aussi un autre outil que j'expérimente qui est très puissant. Peut-être le connaissez vous, il s'agit de la méthode ESPERE de Jacques Salomé. C'est une méthode de communication relationnelle qui utilise la symbolisation. Il est possible grace à cette méthode de restituer symboliquement les blessures archaïques,  (dont celle de la trahison qui en fait partie) aux personnes de votre vie qui ont activé en vous de manière inconsciente cette blessure. Cette méthode permet de "dépolluer" en amont vos relations, de manière à ce que vous ne soyez plus pollué par cette blessure dans vos relations actuelles et futures. C'est une façon de "briser la chaine" car ce travail de restitution symbolique permet de créer de nouvelles énergies et quelque part, de modifier la donne et donc la suite de l'histoire.

    Si cette blessure de trahison est récurente avec les hommes de votre vie, il s'agit de commencer par dépolluer la relation avec le premier homme de votre vie, soit votre père. L'avantage est que le travail est efficace, même si la personne est décédée actuellement.

    Je pense qu'il est possible d'effectuer ce travail seul, mais je si cela vous intéresse, je vous invite à vous faire accompagner d'un formateur formé à cette méthode, car c'est vraiment bluffant, puissant, et subtil. Seule je n'aurai jamais pu faire ce travail avec autant d'efficacité et surtout avec autant de bienveillance.

    Voilà Dominique ce que je voulais ajouter.

    Bien à vous ainsi qu'à vos fidèles lecteurs.

    Elise