Accepter de ne pas savoir

hiverUn bien profond se cache même dans la situation la plus inacceptable et la plus pénible en apparence, et tout désastre renferme le germe de la grâce.

Au cours de l’histoire, des hommes et des femmes ont, devant une grande perte, une maladie, une incarcération ou une mort imminente, accepté ce qui semblait inacceptable, découvrant ainsi «la paix insondable».

Accepter l’inacceptable est la plus grande source de grâce en ce monde.

Dans certaines situations, toutes les réponses et les explications échouent. La vie n’a plus aucun sens. Ou quelqu’un en détresse vous demande de l’aide et vous ne savez pas que faire ou dire.

Lorsque vous acceptez pleinement de ne pas savoir, vous cessez de lutter pour trouver les réponses dans les limites du mental et c’est alors qu’une intelligence plus vaste peut agir par votre intermédiaire. Même la pensée est susceptible d’en bénéficier car l’intelligence plus vaste peut y affluer pour l’inspirer.

Parfois, lâcher prise signifie de cesser de comprendre et se sentir à l’aise dans le fait de ne pas savoir.

Eckart Tolle
Quiétude : A l’écoute de sa nature essentielle (Livre)
Quiétude (1CD audio) 

 

4 commentaires sur “Accepter de ne pas savoir”

  1. Bonne et heureuse année 2014 à toi Dominique, encore merci pour tout et surtout pour les gentils cadeaux de décembre, ils vont permettre de bien commencer l’année en passant de bons moments :-)))

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.