Bénis ta colère

Bénis ta colère 1

J’ai rencontré ma colère. Je l’ai non seulement rencontrée, mais je lui ai en plus parlé. Oui, c’est possible ! Et elle m’a raconté, elle m’a dit des choses si grandes que je me suis réconciliée avec elle. Elle m’a fait comprendre qu’elle était là pour me faire avancer, et qu’elle souhaitait que cette énergie qu’elle récolte pour moi, soit mise au service de mon avancement plutôt qu’à celui de mes débordements.

Elle m’a dit que ces débordements sont liés au fait que je ne m’assume pas et du coup elle est acculée à venir à mon aide pour m’aider à avancer dans ma vie, sauf que ce n’est pas ainsi qu’elle souhaiterait procéder, si seulement j’avais la possibilité de réagir, mais surtout d’agir avant qu’elle ne soit dans l’obligation d’intervenir à ma place.

Dans ces moments, elle perd en donnant toute l’énergie qu’elle a précieusement accumulée, et que c’est du gaspillage, de la valeur mal utilisée. Il suffirait simplement que je travaille en conscience avec elle pour que de la colère, qui est son expression la plus basse, je passe à de l’acceptation de mes actes à poser afin qu’elle m’aide avec son énergie recueillie à avancer sur le chemin de ma vie, ce qui représente son expression la plus haute.

Elle a un beau programme pour moi, si seulement j’arrêtais de l’appeler pour de futiles raisons qui ne font que retarder mon évolution. Dans ces moments d’aide elle ne s’appelle pas colère elle s’appelle force vitale.

Aujourd’hui, je suis réconciliée avec elle, je l’ai nommée, je l’ai reconnue, je l’ai accueillie, et elle s’appelle AMOUR.

© Doriane Tudury
Les clefs de vie