La fougère et le bambou

La fougère et le bambou 1

Un jour, j’ai décidé de tout laisser partir. Mon travail, mon partenaire, ma vie. Je suis allé dans les bois pour parler à une vieille femme qu’on disait très sage.

– Peux-tu me donner une bonne raison de ne pas abandonner ?

– Regarde autour de toi, m’a t-elle dit.Tu vois les fougères et les bambous ?

– Oui.

– Quand j’ai planté des graines de fougère et de bambou, j’étais très heureuse.
La fougère a grandi rapidement, son vert brillant a couvert tout le terrain mais la graine de bambou ne se levait pas.
La deuxième année, la fougère a grandi abondante mais rien n’a poussé de la graine de bambou. Je n’ai pas renoncé à la voir apparaître.
La troisième année, toujours rien de la graine de bambou, comme la quatrième année.
Dans le doute, je n’ai jamais cessé de m’occuper du terrain où la graine était plantée.
La cinquième année, un petite pousse de bambou a surgi de la terre, petite et tendre, très fragile et délicate, par rapport à la fougère c’était insignifiant.
La sixième année, le bambou a fait 20 mètres de haut.
Cinq ans ont servi aux racines pour le soutenir et grâce aux racines fortes, le bambou pouvait grandir et survivre.
Sais-tu que pendant tout ce temps, le bambou avait renforcé et fait pousser ses racines ?
Le Bambou a un but différent de celui de la fougère et, pourtant, les deux sont nécessaires pour rendre les bois merveilleux.

Souviens-toi toujours :

Ne regrette aucun jour de ta vie.
Les beaux jours te donnent le bonheur.
Les jours difficiles te donnent l’expérience.
Les deux sont essentiels à la vie.
Le bonheur t’adoucit, les tentatives te renforcent, la douleur te rend humain, les chutes te rendent humble, le succès t’enflamme.

Si tu n’obtiens pas tout de suite ce dont tu as besoin, ne désespère pas. Peut-être que tu fais pousser tes racines.

Auteur inconnu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.