L’acidité gastrique; au feu!

Quoi de plus désagréable que de sentir notre repas remonter dans l’oesophage?  Avec sa délicate paroi non conçue pour
résister à l’acidité gastrique, le reflux gastro-oesophagien, communément appelé brûlure d’estomac, est très désagréable.  Pourtant, c’est un problème facile à régler lorsqu’on s’y attarde
un peu.

Solutions naturopathiques, par Véronik
Tanguay

Problème de tuyauterie?

Lorsque la toilette est bouchée, un siphon est nécessaire pour dégager les résidus.   Si après plusieurs
tentatives de débouchage, votre toilette refoule à nouveau, vous allez sûrement vous questionner sur la possibilité d’un problème plus sérieux, voir même de fosse septique.  
Maintenant, reportez cette image à votre tuyauterie intérieure.    Si votre estomac refoule, peut-être que les tuyaux sont bouchés à l’autre bout?  Si vous souffrez de reflux,
assurez-vous d’éliminer 2 à 3 fois par jour.  N’est-ce pas normal qu’il y ait un petit débordement et une lenteur digestive si cela fait 30 ans qu’on va à la selle 1 fois au deux
jours?

Acidité… quand tu nous brûles…

La majorité des gens manque de liquides digestifs, entre autre la salive et l’acide chlorhydrique.  Ce qui nous brûle
dans l’estomac n’est pas toujours un excès d’acide chlorhydrique mais souvent des aliments qui s’éliminent mal, fermentent et créent de l’acidité.   C’est cette acidité qui nous brûle
l’œsophage.  Bien sûr, évitez les aliments qui vous acidifient et causent souvent une surproduction d’acide chlorhydrique : alcool, café, thé noir, chocolat, sucre, aliments avec de la
farine blanche.  D’autres qui sont sains comme les tomates et certains fruits peuvent aussi provoquer des brûlements d’estomac.  Cela est principalement du au simple fait qu’ils sont
souvent récoltés bien avant leur maturité.  Ces fruits mûrissent pendant le transport plutôt qu’au soleil et sont acides pour notre corps.   Privilégiez donc les fruits du Québec
lorsqu’ils sont offerts en abondance.

Encore de l’acidité…

Pour certaine personne, une petite cuillère de jus de citron ou de vinaigre de cidre de pomme dans un peu d’eau avant de
manger fournira à l’estomac l’acidité nécessaire à la digestion du repas.  Par contre, évitez de mâcher de la gomme qui produit des sucs digestifs inutilement.

Sel ou sodium…

Le sel de table ou chlorure de sodium (NACl) est un sel inorganique qui ne remplace pas le sodium organique contenu dans
beaucoup d’aliments comme les épinards, les fraises, les carottes, le céleri, les pistaches, les figues « black mission » et le petit lait de chèvre.  Essentiel à notre bien être digestif,
le sodium organique est le principal élément qui compose la muqueuse protectrice de l’estomac.  Ce minéral détruit le mucus, stimule l’estomac et tous les organes éliminatoires, limite les
gaz et garde nos fluides et sécrétions alcalines. Lorsque vous mangez des aliments sucrés, riches en amidon et en gras, des gaz se forment dans votre estomac; ajoutez à votre repas des aliments
riches en sodium pour éviter cet inconfort.

Digestion et articulations : un lien étroit!

Notre système lymphatique est l’une de nos grandes réserves de sodium.  Par contre, notre système digestif doit
partager son précieux sodium avec notre système articulaire.  Mais puisque la digestion est prioritaire, vos articulations souffriront en premier d’une carence en sodium.  Soyez alerte
: des douleurs articulaires cachent souvent des problèmes digestifs, présents ou encore latents!

Ha mon foie!

Prenez soin de ce précieux organe.  Un foie engorgé cause un ralentissement de tout le processus digestif. 
Ramassez vos pissenlits ce printemps, brossez la racine et les feuilles et faites bouillir dans un peu d’eau.   Votre corps (et vos voisins) seront bien heureux!

Le bouillon de sodium

Bu régulièrement, ce bouillon nutritif soulagera vos problèmes digestifs et articulaires :

3 à 4 branches de céleri
1 ½ tasses de pelures de pommes biologiques 1 cm d’épais
2 tasses de pelures de pommes de terre biologiques 1 cm d’épais
½ tasse de persil coupé
2 betteraves râpées
1 gros panais
1 oignon
½ tasse d’okras frais ou en canne
1 articulation (joint) de veau biologique

Bien rincer le veau à l’eau froide et mettre dans une marmite. Couvrir jusqu’à moitié d’eau et ajouter les légumes. 
Faire mijoter pendant 4 à 5 heures ou jusqu’à ce qu’il vous reste environ 1 litre ½ d’eau.  Filtrer et réfrigérer le bouillon que vous consommerez en petite quantité dans les jours qui
viennent.

 


anise-etoile.jpg
Solutions aromatiques
par Mikaël
Zayat

En cas de brûlements d’estomac, certaines essences aromatiques peuvent vous être d’un grand secours et surtout, agir
rapidement pour calmer les sensations désagréables causées par l’acidité.

En premier lieu, évitez les gommes à mâcher, bonbons et produits pour l’haleine contenant de l’essence de menthe poivrée ou
de menthe verte.   Dans ce type de produits, les fabricants utilisent souvent un de ses grands principes actifs; le menthol.  C’est ce nom que vous retrouverez dans la liste des
ingrédients.  Vous la reconnaîtrez par son effet décongestionnant et stimulant.   Reconnues comme des essences très digestives, la menthe poivrée et la menthe douce peuvent
accentuer les problèmes de reflux gastriques.Par contre, certaines personnes continuent de l’utiliser pour réduire la mauvaise haleine entre les crises d’acidité.

Voici d’autres essences peuvant lui être substituée :

L’anis étoilé (Illicum verum)

Grâce à ses propriétés anti-spasmodique et stimulante digestive, l’essence aromatique d’anis étoilé est tout indiqué pour
les symptômes de dyspepsie et de reflux.  Appliquez une goutte sur la langue et deux gouttes sur la région de l’estomac pour vous soulager. Vous pouvez aussi utiliser l’anis vert (Pimpinella
anisum) pour bénéficier de ses propriétés digestives similaires.

L’estragon (Artemisia dracunculus)

En plus de ses qualités anti-microbienne et antiseptique, l’estragon réduit les sensations de brûlures d’estomac et
d’œsophage.  Elle calme les spasmes intestinaux.  Pour certaines personnes, cette huile peut laisser une sensation de brûlure lorsque appliquée pure sur la peau.  Prenez donc soin
de mettre un peu d’huile d’amande douce dans le creux de votre main avant d’y ajouter 3 à 5 gouttes d’essence d’estragon.  Massez doucement l’abdomen ou la région de l’estomac et de
l’œsophage.

La camomille (Chamaemelum nobile)

Diluée à 5 ou 10 % dans l’huile de jojoba, l’essence de camomille romaine calme les spasmes et les aigreurs
d’estomac.  Elle aide aussi au bon fonctionnement du foie.  Massez quelques gouttes sur les régions que vous souhaitez traiter.

Le cumin (Cuminum cyminum)

Étant l’une des mes épices favorites, le cumin produit une essence aromatique majeure pour traiter un bon nombre de
troubles digestifs.  Diluez environ 10% d’essence de cumin dans une huile d’amande douce puis massez la région de l’estomac.  Vous pouvez aussi prendre trois à cinq gouttes de ce
mélange dilué par voie interne ou tout simplement mâcher des graines de cumin.

 

Jardin de Vie

 

.

1 commentaire sur “L’acidité gastrique; au feu!”

  1. Merci pour ces infos. Pour l’acidité gastrique il y a un remède imparable, qui résout le problème dans les 30 sec à 1 minute. Il nous vient du 12ème siècle du femme se prénommant Hildegarde de
    Bingen. Ce qu’elle propose a été étudié par des médecins (Docteur Sthrelow et Docteur Hertzka) et le traitement est reconnu depuis 1984 par le ministère de la santé en Allemagne. Celui-ci est 100%
    naturel, il ne provoque aucun effets secondaires, je parle de l’incroyable GALANGA. A essayé car c’est fantastique. Il existe en poudre à insérer dans tous nos plats comme épice ou en gélules à
    laisser fondre sur la langue ou déjà introduits dans certains aliments comme du chocolat, des céréales, du sel aux herbes… http://www.therapy3s.com/galanga.php

Les commentaires sont fermés.