La symbolique de séparation

Entre le 8e et le 9e mois, le bébé vit ce qui s’appelle l’angoisse de séparation. Alors qu’il était plutôt sociable, il se
met à pleurer à la vue d’un visage étranger ou dès que sa mère s’éloigne. Cette période peut s’étaler jusqu’à ses 18 mois environ.

j0409362.jpgBien que les spécialistes disent que c’est une étape normale et signe de bon développement chez l’enfant, il est bon de faire
un petit rapprochement symbolique afin de mieux comprendre ce qui se passe dans l’esprit de bébé à ce moment clef de sa vie.

S’il angoisse, c’est parce qu’à ce moment-là il vit une relecture de séparation. En effet, autour des 9 mois de grossesse,
c’est l’étape de la naissance. Le moment où bébé gagne son « autonomie » en dehors du corps de sa mère. Le cordon est coupé !

Son corps va d’ailleurs « biologiser » cette séparation en mettant en avant une analogie physiologique, qui sera durant cette
période la poussée de ses incisives de la mâchoire supérieure et inférieure.

Symboliquement ces dents-là incisent : elles coupent (rappel de la mémoire de la coupure du cordon)

A ce moment-là, le bébé va pouvoir « revivre » une autre forme d’autonomie qui sera celle d’avoir les outils nécessaires pour
pouvoir commencer à couper sa nourriture avec ses dents.

Ainsi, de cycles en cycles, bébé peut revivre ces mémoires de séparations. Il est clair qu’en fonction du ressenti qu’il a
vécu durant cette première séparation, il vivra les suivantes avec la même tonalité et en exprimera l’intensité. Une autre relecture de période de cycle entre la naissance et 9 mois après la
naissance, se retrouvera de 2 ans et 3 mois jusqu’à 3 ans, qui sera la fameuse première rentrée scolaire… encore une séparation…

Si l’on va plus loin dans notre histoire, même à l’âge adulte nous revivons sans nous en rendre compte cette mémoire de
séparation.

Une date mémoire en correspondance symbolique ?

Nos fameux 18 ans !

A noter que l’âge de la majorité qui était d’antan à 21 ans, fait partie de la relecture de l’angoisse de séparation des 9
mois après la naissance, alors que celle des 18 ans fait partie de la relecture de la mémoire de la naissance…. Peut être une raison symbolique au fait que nos jeunes ont de plus en plus de mal
à quitter le foyer familial…

L’attente fait partie du processus. Avant de le cueillir il y a la fleur à admirer. Cette attente est la fleur ou cela peut
être tout simplement le bourgeon. Accueillez donc cette attente comme un début de processus, et lorsque vous serez prêtes, vous saurez, et alors vous pourrez récolter et jouir de vos propres
fruits.


 

© Doriane Tudury
Les clefs de vie

 

.