Le tablier

Le tablier 1

Le tablier 2

Je ne pense pas que la plupart des enfants aujourd’hui savent ce qu’est un tablier. L’utilisation principale du tablier de maman ou de grand-mère était de protéger la robe en-dessous parce qu’elle n’en avait que quelques-unes. C’était aussi parce qu’il était plus facile de laver les tabliers que les robes, d’une part, et parce que la fabrication des tabliers nécessitaient moins de tissu. En plus, le tablier pouvait aussi servir de manique pour enlever les poêles chaudes du four.

C’était merveilleux de sécher les larmes des enfants et, à l’occasion, il était même utilisé pour nettoyer les oreilles sales.

Au poulailler, le tablier était utilisé pour transporter des œufs, des poussins et parfois des œufs à moitié éclos pour être couvés dans le four du poêle à bois.

Quand la visite arrivait, ces tabliers étaient des cachettes idéales pour les enfants timides.

Quand le temps était froid, on pouvait enrouler le tablier autour de ses bras.

Ces grands tabliers ont essuyé beaucoup de sueur sur le front, quand maman ou grand-mère était penchée sur le poêle à bois chaud.

On pouvait ramener des copeaux et des brindilles dans le tablier.

Du jardin, il transportait toutes sortes de légumes.

À l’automne, le tablier était utilisé pour apporter des pommes ou des prunes qui étaient tombées des arbres.

Quand une visite inattendue arrivait, il était surprenant de voir combien de meubles ce tablier pouvait dépoussiérer en quelques secondes.

Quand le dîner était prêt, maman ou grand-mère se mettait sur le porche et agitait son tablier. Les hommes savaient alors qu’il était temps de passer des champs au dîner.

Le temps va être bien long avant que quelqu’un invente quelque chose qui remplacera ce « vieux tablier » qui a servi à tant de buts.

Rappelez-vous :

Maman et grand-mère ont l’habitude de mettre des tartes aux pommes chaudes sur le rebord de la fenêtre pour se rafraîchir. Leurs petites-filles mettent le leur sur le rebord de la fenêtre pour dégeler.

Ils seraient fous maintenant de tenter d’imaginer combien de germes étaient sur ce tablier mais je ne pense pas avoir jamais rien attrapé d’un tablier, sinon de l’amour.

Auteur inconnu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.