Le rejet

By on 18 décembre 2017

Émotion bouleversante, dévastatrice. Dans notre société de consommation, le rejet fait malheureusement partie de la façon de vivre l’humain. On consomme puis on rejette. Comme si l’humain était un produit de consommation!!!!

Toutefois, chez la personne qui vit le rejet (cette forme d’abandon) s’ajoute la perte d’estime de soi, de confiance en soi et aux autres. Une certaine fermeture sur le monde survient, souvent par mesure de protection, car la douleur et la souffrance sont vives, intenses parfois invivables. Le corps protège en fermant toutes les portes. Alors s’enclenche un certain processus d’auto-destruction car nous ne sommes plus totalement soi car on a rejeté notre soi. On interprète alors le rejet comme étant la négation de ce que nous sommes au plus profond de nous-mêmes.

Le rejet nous fait malheureusement croire que notre valeur, en tant qu’humain, se définit par l’oeil de l’autre. Piège qui vient fausser la réalité, notre compréhension de l’évènement. On se retire alors qu’il serait souhaitable de s’ouvrir.

S’ouvrir à ce qu’il y a de plus beau en nous. S’ouvrir à ce qu’il y a de plus lumineux en nous. Trop souvent, on interprète le rejet comme étant la résultante du fait que nous ne sommes pas beau, intéressant, intelligent,…

On s’évalue, mais selon le regard de l’autre. N’aurait-il pas là un puissant message de la vie que nous inversons les choses? Si l’autre nous rejette, pour une raison ou une autre, pourquoi faudrait-il se détruire, douter de soi?

Peut-être avons-nous été rejeté parce que notre vérité choquait, dérangeait? Peut-être avons-nous été rejeté parce que nous ne répondions pas aux attentes que l’autre avait à notre égard? Peut-être avons-nous été rejeté parce que l’autre ne voulait et ne soutenait plus de voir son propre miroir en nous? Peut-être avons-nous été rejeté car l’autre n’arrivait pas à nous contrôler et contrôler la situation? Pourquoi, la sensation de rejet devrait-elle alors être source de destruction?

Le rejet, aussi douloureux soit-il, ne pourrait-il pas être source de croissance? De croissance dans le sens le plus positif.

N’y a-t-il pas là une formidable possibilité de comprendre l’attachement/détachement?

N’y a-t-il pas là la formidable possibilité de s’ouvrir à toute notre dimension humaine et divine en nous?

En y repensant, est-ce vraiment nous qu’on rejette où nos idées, notre façon de penser, notre vérité, nos valeurs… Est-ce l’autre qui détient notre vérité? Son regard sur nous doit-il devenir le nôtre?

Oui, le rejet est douloureux. Oui, le rejet fait mal, nous blesse implacablement. Mais cette blessure n’est-elle pas le signe que nous avons peut-être misé un peu trop sur le regard de l’autre? Avait-on, peut-être, trop remis notre pouvoir entre les mains de l’autre, en oubliant, bien humainement, que nous sommes responsable de notre propre pouvoir?

En bout de ligne, le rejet ne serait-il pas l’occasion de se réajuster, par rapport à notre propre vision de notre vie, de nous-mêmes et de la façon où nous accordons notre pouvoir aux autres?

Sandalphon

 

 

7 Comments

  1. anti_fer

    23 février 2008 at 0 h 56 min

    Sympathique, votre façon de voir les choses !
    Mais … pourquoi faut-il que l’on ajoute toujours, dans ces cas-là, la notion de DIVIN ?
    Ne serait-ce pas plus beau et plus à la portée de chacun de se contenter de la notion d’Humain ?
    C’est ce que j’en pense, bien sûr mais à chacun(e) sa Vérité …

  2. m.lauzon

    29 avril 2008 at 0 h 51 min

    super beau texte….mais comme l’autre personne je trouve que le terme divin n.est aps aproprié….il ne dis aucune vérité….il ne fais que donner un certaine force fictive a la personne qui a vécu une blessure….et quand cette eprsonne s’apercois qu’elle n’est pas divin!…et bien la elle revois du noir…

  3. Gine

    1 juin 2008 at 5 h 48 min

    Bien le Bon Jour,,,,à Vous Tous,,,
    Le fait de se sentir rejetée,,, part de l émotion de Rejet que Nous portons en Soi, c est donc Nous qui nous rejetons et non les autres…Ils en sont le Miroir de nos émotions non transformées afin de les Ressentir,Voir et Comprendre, n est ce pas…..Nous sommes des Etres d émotions n est ce pas, !!!!!
    L émotion de rejet, donne une attitude et un comportement qui donne l illusion que les autres nous rejettent…mais vous savez bien que tous part de Soi,,
    n est ce pas….
    et Voilà !!!!!!!!

  4. S

    16 juin 2008 at 2 h 11 min

    En effet, c’est un beau texte… que je n’arrive toutefois pas à mettre en pratique. J’en suis rendue à vouloir m’éjecter de ma propre vie. Je parviens à saisir le message, mais je suis toujours confrontée à moi-même. C’est très difficile à vivre! Je n’ai qu 30 ans, je veux bien m’aider, mais lire des textes ne fais que me démontrer que je suis devant un mur.

  5. flo

    4 décembre 2008 at 1 h 22 min

    oui ça fait mal, je me deteste, comment en faire du positif dans la solitude

  6. Crystal

    20 février 2008 at 4 h 57 min

    Merci pour ce beau texte très positif sur le rejet.
    C’est une autre façon de voir le rejet et une façon pleine de sagesse.
    À mettre en pratique. Pas toujours facile, mais combien productive.

  7. Crystal

    20 février 2008 at 5 h 05 min

    Je trouve ce texte tellement constructif que je me suis permis d’en parler sur mon blog en mettant en lien l’adresse de ton blog pour que d’autres peuvent profiter de ce beau texte.
    Bisous