L’illusion de séparation

Women.

Je dinais l’autre jour avec Lucie, une amie que j’aime beaucoup, que je vois une fois par an, dans le temps de notre anniversaire. C’est l’occasion de se raconter nos aventures de l’année qu’on termine. Comme moi, bien occupée à ses affaires, nous ne nous étions pas parlées depuis quelques temps.

J’avais lu dans son espace Facebook, les matins précédents, des petits messages d’amour, de compassion et de motivation, tous inspirants à passer de belles journées. J’avais donc l’impression qu’elle allait bien.

Je découvris, après avoir commandé notre repas à la serveuse, qu’elle n’allait « pas bien ». Ou aussi bien que bien du monde ces temps-ci, c’est-à-dire dans une tourmente de prises de conscience, de colère contre les «esprits soi-disant bienveillants», de ras-le-bol de la vie, de découragement profond proche du burn-out… voire même en burn-out.

J’en fus moi-même il n’y a pas si longtemps. Eh oui, je suis humaine moi aussi. Ce que je partage tous les jours en pensées et images inspirantes dans mon blog et Facebook m’est aussi parfois adressé 😉

Lucie m’a parlé de sa situation somme toute inquiétante, c’est vrai, mais surtout souffrante car elle touchait des blessures de fond. Elle m’a posé une question un moment donné : « Étais-je dans les illusions en croyant vivre ma vie de rêve comme je me l’étais créée, simplement stable et heureuse comme avant, ou suis-je dans l’illusion maintenant ? ». La tête appuyée dans sa main, les yeux dans le vide, Lucie ne trouvait plus la réponse.

Sur le moment, prise de court car je ne m’attendais pas à cette discussion philosophique, je n’ai pas su que lui répondre. Une petite voix ne disait cependant que d’être dans un espace négatif, de colère envers Dieu et les guides qui semblaient l’avoir lâchée, de négociation même avec eux, relevait de l'illusion mais j’avoue que parfois, être heureux semble aussi illusoire ;-)). Je n’ai donc rien répondu.

C’est en prenant l’auto plus tard que j’ai reçu une réponse claire : quand on est dans un espace difficile où tout semble coincer et être souffrant, c’est là qu’on est dans l’illusion.

Quand tout va bien, que la vie coule, et même si on a de la peine à le croire parce qu’on n’y est peut-être pas encore habitué, on est dans notre réalité, connectés à notre centre, à notre coeur.

Quand tout va « mal », on est dans l’illusion de la séparation, celle de ne plus être relié à Dieu, à l’Amour, à l’Univers (on l’appelle comme on veut). On n’est plus relié à Soi, tout simplement, en fait. Quelque chose s’est produit dans notre vie qui nous a fait nous déconnecter de notre Être et nous a fait retomber dans notre mental, notre ego, notre orgueil et tout ce qui va avec. Une blessure intérieure a été touchée et tout le système réflexe de protection et survie s’est mis en branle, l’égo bourrant de charbon la chaudière de la locomotive mentale…

J’ai écouté et accueilli mon amie avec attention durant notre rencontre. J’ai tenté de lui partager des choses qu’elle connait très bien pour qu’elle puisse retrouver son centre mais elle était tellement en réaction et en colère contre en Haut, la vie, etc, qu’elle ne faisait qu’argumenter et me répondre « Oui mais », ou équivalent, tout le temps. L’ouverture n’était pas, blindée par la colère, la rancune, le découragement et la tristesse de se retrouver dans sa situation.

Mon cœur a souri avec tendresse. Je me suis tue et je lui ai envoyé plein d’amour.

Je savais combien les émotions que Lucie vivait étaient souffrantes mais on ne peut rien faire pour aider une personne qui tourne là-dedans. On ne peut que l’accueillir avec compassion, patience, non-jugement et lui envoyer de l’amour.

Seul le temps, le repos, la méditation à travers l’accueil, la compassion et l’amour qu’on finit par se redonner à soi-même peuvent permettre de revenir à son centre, à sortir de son illusion d’être séparé de Dieu, des guides, de Soi, et retrouver la paix du cœur, sa réalité, et sortir de l’illusion de séparation.

Chaleureusement

Dominique

© Dominique Jeanneret – Vous pouvez reproduire ce texte dans votre site ou blog non-commercial à condition de ne rien y changer, de laisser ces dernières lignes et le lien vers ce blog www.chemindevie.net, par respect pour l’auteure, que vous le preniez en entier ou juste un bout. Merci !

.

 

2 commentaires sur “L’illusion de séparation”

Les commentaires sont fermés.