Livre : Ni poules, ni victimes

par Amélia Baptista, Genève, Suisse

nipoulesnivictimes.jpgCe travail qui vous plaisait tant est en train de devenir un « remake » d’Apocalypse now ? Ce livre est fait pour vous !

Pratique, drôle et concret, il vous indiquera comment tirer profit des conflits et des agressions que vous subissez. Après l’avoir lu, vous évoluerez en tant que personne et comprendrez vos propres mécanismes de défense et ceux des autres. Vous apprendrez à adopter les attitudes adéquates et vous
inciterez l’autre à utiliser le meilleur de lui-même.

« Enfin un auteur qui ne cherche pas à établir de grandes théories sur la communication mais qui décrit simplement le quotidien de nombreux salariés. Je me retrouve dans ces écritures, dans ces commentaires, ces descriptions si audacieuses, mais pourtant si réalistes du monde du travail ! »
Emmanuelle, réceptionniste

«… en un mot… Brillant ! Regard vif et observateur, ton original et encourageant, sujet intéressant, intelligent, universel… et avec humour… Parce que nous sommes toutes potentiellement des Marlène, des Sarah ou des Mélanie, leurs amies, collègues ou bourreaux… Parce que mieux se connaître… c est mieux appréhender l autre. » Corinne, cadre bancaire

Pour en savoir plus et l’acheter  : Ni poules, ni victimes

Revue de presse
n1559418010_1894.jpg
Ni poules, ni victimes : le livre d’une employée pour des employées

Amélia Baptista est assistante dans une banque et vient de publier un livre sur la gestion des conflits au travail.

Original et frais !

Amélia Baptista n’est pas psy de formation. Encore moins coach. Elle n’a aucune autorité en matière de développement personnel. Et pourtant, son livre Ni poules, ni victimes – Changez radicalement vos relations professionnelles (éd. Bénévent) est un guide concret et chaleureux sur les problèmes relationnels que l’on peut toutes rencontrer dans le monde du travail. Loin du jargon et des grandes théories sur la communication, ce livre de plus de 200 pages est une vraie bouffée d’oxygène. Surtout, il s’adresse aux femmes actives, d’égales à égales.

Motivée !

L’auteure, Amélia Baptista, est une jeune trentenaire née en Angola, habitant à Genève depuis l’âge de ses 16 ans. D’abord vendeuse dans le prêt-à-porter, puis dans la restauration, elle finit par décrocher un diplôme d’assistante de direction. S’ouvrent alors à elle des petits boulots de secrétaire, le plus souvent en intérim, dans différentes entreprises. « Ces missions m’ont permis de multiplier mes expériences professionnelles, mais surtout de gérer ma sensibilité face à des situations relationnelles qui étaient parfois difficiles, d’observer les autres… J’en ai déduit que dans le monde du travail, seule compte ta motivation : veux-tu te soumettre, t’élever ou aider l’autre ? Ton champ d’action professionnelle change en fonction de la réponse. »

Ma cheffe est odieuse, que faire ?

Partant de ce principe, Amélia fait son choix qui prend la forme d’un livre. Pour l’écrire, elles s’inspirent d’histoires racontées par des collègues ou lues sur des forums et décide, en toute humilité, d’aider les femmes à n’être « ni des poules, ni des victimes » dans le cadre de leur travail. Le livre est ainsi bâti autour d’une trentaine de situations professionnelles difficiles vécues par des employées, transcrites sous forme de lettres et adressées à Amélia. Comment travailler avec une cheffe exécrable, une collègue qui vous met des bâtons dans les roues, une autre qui profite de vous, une troisième qui vous ignore ouvertement… Les histoires « vraies » de conflits larvés ou ouverts se suivent, entrecoupées par les suggestions et les astuces très pratiques d’Amélia.

« Mes conseils ne constituent pas la voie à suivre. Je ne prétends pas détenir la vérité unique. Ce ne sont que des bases qui servent de mode d’emploi, de marche à suivre. Le principal étant de n’être ni une poule qui se sent attaquer, ni une victime, mais un aigle qui prend de la hauteur ». Amélia Baptista, auteure du livre « Ni poules, ni victimes », et assistante juridique dans une grande banque en Suisse. Maviepro.fr

Amélia est d’origine angolaise. Elle a vécu au Portugal avant de venir vivre en Suisse il y a une vingtaine d’années.

Pour en savoir plus et l’acheter  : Ni poules, ni victimes

.