Ne cesse jamais de lutter pour ceux que tu aimes

Comme n’importe quelle bonne maman, quand Karen a su qu’elle attendait un bébé, elle a fait tout ce qu’elle pouvait pour
aider son fils Michael de trois ans afin de le préparer pour une nouvelle étape dans sa vie.

Ils ont su que le nouveau bébé serait une fille et tous les jours Michael chantait pour sa petite sœur dans le ventre de sa
mère. Il sentait une très grande affection pour sa petite sœur même avant de la connaître.

La gestation de Karen progressa normalement. Son travail d’accouchement a débuté à temps, bientôt, les douleurs étaient aux
cinq minutes, ensuite aux trois minutes et finalement a chaque minute. Mais tout à coup une complication s’est présentée et Karen prit des heures pour l’accouchement. Avait-elle besoin d’une
césarienne?

Après plusieurs heures de lutte, finalement la petite sœur de Michael est née, mais en de très mauvaises conditions. On l’a
transportée immédiatement en ambulance à l’unité des soins intensifs, dans la section nouveaux-nés de l’hôpital local. Les jours passaient et la santé de la fillette s’empirait.

Finalement les pédiatres venaient dire aux parents les terribles paroles: « Il n’y a que très peu d’espoir, préparez-vous au
pire ». Karen et son époux ont communiqué avec le cimetière local afin de réserver une place pour leur petite fille. Ils avaient créé une nouvelle chambre pour leur fille et maintenant ils se
préparaient à des funérailles.

Cependant Michael suppliait ses parents de lui laisser voir sa petite sœur. « Je veux chanter pour elle » répétait-il sans
cesse.

Après deux semaines de thérapie intensive, il semblait que la mort viendrait avant que la semaine s’achève.


bebe-musique.jpg
Michael continuait à insister qu’il voulait chanter pour sa petite sœur, mais on lui expliquait que l’on ne permettait pas aux
enfants d’entrer aux soins intensifs.

Tout à coup Karen s’est décidée: elle amènerait Michael pour qu’il voie sa petite sœur. Lui permettront-ils? Sil ne voyait
pas sa petite sœur maintenant, peut-être ne la verrait-il jamais. Elle lui a mis un surtout immense et l’amena aux soins intensifs. Michael paraissait un gros panier de linge sale. Mais
l’infirmière en chef se rendant compte que c’était un enfant, elle se mit en colère. « Sortez immédiatement cet enfant d’ici » cria-t-elle, « les enfants ne sont pas admis ici! »

Le caractère fort de Karen se manifesta et, oubliant ses bonne manières qui l’avaient toujours caractérisée, elle a regardé
l’infirmière avec des yeux d’acier et les lèvres serrées et blanches elle a dit avec fermeté: « Il ne s’en ira pas tant qu’il n’aura pas chanté pour sa petite sœur » et prenant Michael dans ses
bras elle l’emporta vers le lit de sa petite sœur.

Il a regardé sa sœurette qui perdait la bataille pour conserver sa vie.

Après un moment, il commençait à chanter d’une voix qui venait du cœur d’un enfant de trois ans. Michael lui chantait: « Tu
es pour moi la lumière du soleil, mon unique lumière, tu me rends heureux quand le ciel est gris. » Instantanément le bébé a paru répondre à la stimulation de la voix de Michael, son pouls est
devenu normal.

« Continue à chanter » lui demandait sa mère avec les larmes aux yeux. Et l’enfant continuait: « Tu ne sauras jamais, chérie,
combien je t’aime, s’il te plait ne m’enlève pas ma lumière du soleil. » Pendant que Michael chantait pour se petite sœur, la bébé bougeait et sa respiration devenait douce comme celle d’un chaton
que l’on caresse.

« Continue à chanter mon amour », et il continuait à le faire comme quand sa sœurette était encore dans le ventre de sa mère.
« L’autre nuit, ma chérie, quand je dormais, j’ai rêvé que je te serrais dans mes bras. » chantait le petit garçon; la petite sœur de Michael commença à relaxer et elle s’endormit d’un sommeil
réparateur qui la réanimait à chaque seconde.

« Continue à chanter Michael ». Maintenant c’était la voix de l’infirmière bourrue qui les larmes aux yeux suppliait le petit
de continuer à chanter. « Tu es pour moi la lumière du soleil, s’il-te-plaît ne m’enlève pas ma lumière du soleil ».

Incroyable. le jour suivant, la petite était en parfaite condition pour s’en aller chez elle. Les journaux l’ont appelée
« Le Miracle de la chanson de son Frère ». Les médecins l’appelaient simplement un Miracle. Karen l’a appelée »Le Miracle de l’amour de Dieu. »

Ne cesse jamais de lutter pour ceux que tu aimes. L’Amour est incroyablement puissant.

Auteur inconnu

 

—————————————–

 

 Vous aimez ce
blog ?

Vous pouvez m’aider à continuer de partager avec vous de plusieurs façons :
1. Faire connaître le blog à vos amis
2. Faire un don avec le bouton Paypal qui se trouve en page d’accueil
3. Acheter un produit dans la Boutik à
Do

Merci de tout coeur !

 

.

.