Psychologie, spiritualité, amour, entraide et argent

Psychologie, spiritualité, amour, entraide et argent 1

Il y a 15-20 ans, du temps où j’étais plus jeune, je croyais fermement, dans mon idéalisme un peu hippie, que spiritualité, amour et argent n’allaient pas ensemble, mais alors, pas du tout. J’aidais qui avait besoin, toujours gracieusement, et j’étais totalement incapable de me faire payer. «Non non non, aider quelqu’un à aller mieux, à être plus heureux, ça n’a pas de prix !». Paradoxalement, mon pattern d’alors était de payer… pour être aidée à cheminer avec une psy ! Je n’avais (alors) pas confiance qu’on puisse s’entraider gratuitement entre amis.

Ça m’a pris du temps avant de réaliser que l’argent qu’on reçoit pour nos services ou produits, peu importe lesquels, est le miroir de la valeur qu’on a de nous-mêmes

C’est là qu’on réalise qu’aider sans vouloir être payé, reconnu, correspond au fait qu’on a de la valeur (des connaissances, de l’expérience, etc.) mais qu’on ne se l’est pas appropriée. Qu’on a, en fait, pas ou peu d’estime de soi et qu’on aide, qu’on donne… pour être aimé ! Ce n’est évidemment pas la bonne façon d’aller chercher de l’amour mais pourtant, la plupart d’entre nous le font ou l’ont fait !

Un jour, j’ai envoyé un message habituel à ma liste d’abonnés contenant la vente d’un produit de développement personnel. C’était la première fois que j’osais proposer un produit en vente dans mes envois. Je donnais toujours gratuitement depuis des années. Je sentais qu’il était temps que je me respecte et arrête de toujours payer les frais de mes blogs et sites de ma poche. Des milliers de personnes recevaient mes envois sans jamais même dire merci.

Une abonnée m’a répondu tout de suite, fâchée. Elle menaçait de se désabonner de mon blog car j’avais osé envoyé un tel message purement pécunier, d’après elle. «Je me demande où est la psy, la santé et la spiritualité dans un tel message ? Cela me donne tout simplement envie de me désabonner de votre site que je consulte pourtant souvent avec plaisir ! Que vient faire un article comme celui-ci sur votre site ?».

Quelques années auparavant, je me serais sentie totalement coupable d’avoir osé faire une telle chose. Comment aurais-je osé mélanger psychologie, entraide, spiritualité et argent ?!

Je suis sûre que cette dame n’est pas la seule à avoir pensé ainsi. Peut-être même que plusieurs de mes abonnés se sont désabonnés ? Tanpis…

Ce jour-là, je suis restée calme et lui ai répondu ceci : «Tout est là, chère Madame, car offrir tout ce que j’offre gracieusement à travers mes blogs prend beaucoup de temps et de l’argent pour payer la plateforme sur laquelle mes blogs sont hébergés. Spiritualité, psychologie, amour, amitié, joie, paix ne doivent pas être séparés de l’argent. Tout est énergie… et avouez que c’est plutôt rare que j’envoie de telles choses….?!».

La dame m’a très gentiment répondu – et avec plein de soleil dans les mots – que, effectivement, c’était plutôt rare que j’envoie de tels messages…

Amour, argent, estime de soi… énergie !

Avec amour et gratitude,

Dominique Jeanneret
Thérapeute, Québec

 © Tous droits réservés sur tous mes articles et photos, reproduction interdite sans autorisation

4 commentaires sur “Psychologie, spiritualité, amour, entraide et argent”

  1. Madame Jeanneret,

    Vous me faites du bien! J’ai été des années consultante en phytothérapie, et mère monoparentale. J’écoutais les gens en souffrance, je leur offrais de l’écoute parfois jusqu’à 2 à 3 heures
    d’affilée, ils étaient tellements souffrants! Et comme 96% des maladies ont comme sources les émotions…, il m’était naturel de les connaître pour mieux les aider. Naturellement, ces personnes
    n’avait pas d’argent en général; je faisais donc mes consultations gratuites. Puis, je leur vendais les médicaments naturels au prix que je les payais. C’est moi qui s’est retrouvée sans ressource
    financière!

    À la suite, je suis allée suivre une formation de trois ans en travail social. Diplômée, j’ai choisi de travailler dans le milieu communautaire plutôt que celui institutionnel. Le communautaire
    laisse place à la créativité et à aux relations plus humanisées. Ainsi, j’ai pu offrir des relations d’aide de une à trois heures avec une même personne, selon ses besoins, à un taux horaire assuré
    même s’il est le tiers de celui du milieu institutionnel pour une même formation.

    Enfin, j’ai assisté à une conférence d’Eckart Tolle sur, justement, se faire payer ou non pour des services à connotation spirituelle. Au début il ne se faisait jamais payé. Un jour, un participant
    à un séminaire lui a dit qu’il perdait toute confiance en lui puisqu’il ne se reconnaissait pas assez pour penser mériter vivre décemment.

    Depuis, il se fait payer. Il a remisé sa bicyclette pour les loisirs et roule en 4 x 4! Comme il dit, c’est ainsi « pour le moment ». Peut-être un jour il offrira à nouveau ses séminaires,
    conférences, etc., gratuitement, comme il a ajouté.

    Dieu demande à tout être humain son autonomie totale donc de se responsabiliser. Dieu sait que nous habitons la planète Terre et ce que cela nous demande pour y vivre. Nous ne vivons plus nus dans
    des tentes à manger les fruits que l’on cueille et les poissons que l’on pêche! Dieu ne veut pas que nos dépendions d’un conjoint ni de la société… Je le répète, il souhaite chacun des êtres
    humains libre, autonome, responsable. Cela nous demande donc des revenus.

    Si notre mission est est de répandre l’Amour, l’Espoir, la spirtualité; si nous avons des dons, des connaissances, des aptitudes en ce sens, notre mission, tout comme celle d’un électricien, d’un
    dentiste, d’un avocat, d’un boucher, etc., se doit d’être rémunée. Nous vivons aussi sur Terre même si nous restons en lien avec l’Univers.

    L’Univers nous écoute, nous entend donc, nous ressent et nous respecte. Si nous choisissons de travailler gratuitement, parce que nous avons la pensée magique, ce qui n’est pas très spirituel, ou
    que nous croyons que nous ne valons pas assez pour être payés, l’Univers nous respectera et nous vivrons dans la pauvreté.

    Ce n’est pas ce que Dieu souhaite non plus… Dieu est abondance, nous n’avons qu’à observer sa Création; il n’y a pas qu’une seule essence de fleur ni un seul parfum, tout sur terre est abondance
    et cela s’étend à l’infini…, autant dans le microcosme que dans le macrocosme.

    Je pourrais continuer longtemps… Je conclus cependant en me répétant… ! Oui, si une mission est d’écouter et d’entendre le coeur et l’âme humains, de semer et répandre l’essence de Dieu dans
    les coeurs et âmes, cette mission mérite, sur Terre, rémunération. Ceux qui en révoltés, qu’ils aillent acheter leur pain demain matin en offrant une prière, une méditation, une relation d’aide ou
    autres en payment; je ne crois pas qu’ils ressortent de la boulangerie avec un pain!

    Namasté,

    Manon

  2. Bonjour Dominique,
    Je lis avec toujours autant de plaisir vos messages. Je vous remercie pour celui-ci concernant spiritualité et argent. Je fais aussi partie de celles qui ont plus de facilité à donner, sans rien
    demander en échange, et des difficultés à recevoir sans me sentir redevable. Question d’éducation je suppose …. Mais grâce à vos messages toujours positifs, je commence à presque 45 ans à
    accepter que l’argent est aussi une énergie et que nous en avons besoin pour vivre. Je culpabilise facilement de demander quelque chose. Je sais que j’ai à travailler sur cet aspect et sur celui
    d’abondance. Voilà, je tenais simplement à vous remercier pour votre blog, vos bons conseils, et à souhaiter longue vie à vos projets et à vous. 🙂
    Avec amour et gratitude,
    Brigitte

  3. Un jour j’ai lu un livre mais je ne serais plus vous dire le quel, que l’argent était une energie spirituel, et que si l’on vivait complètement sa spiritualité l’argent en fesait partie etc.. Et il
    était ecris aussi que c’est le manque d’argent qui n’est pas spirituel… Ce jour là j’ai un déclic, une revelation, une illumination. Depuis je me sens en accord moi-même et avec ce que je fais…
    Cela ne m’empêche pas d’aider parfois les personnes qui sont vraiment en difficultées financières…

Les commentaires sont fermés.