Réaliser un « possible »

j0433152_resize.jpgRéussir à identifier un possible n’est déjà pas si simple, pourtant c’est la première pierre sur laquelle nous bâtirons sa réalisation; c’est le premier pas non moins déterminant de notre parcours.

Il s’agit ensuite de faire la description détaillée de notre but afin que nous puissions le reconnaître quand nous l’aurons atteint. Surtout, ne jugeons pas à leurs dimensions les possibles que l’Univers a placés en nous. Prenons garde de ne pas éliminer un possible parce qu’il nous semble anodin.

Tous les possibles que nous portons méritent de venir au monde. Nul ne sait ce qu’un possible lui réserve.

Nous devons le définir de façon très précise. Aussi incroyable que cela puisse paraître, cette étape est aussi cruciale qu’exigeante.

Rappelez-vous qu’il est bien plus facile de rejeter ce que nous n’aimons pas du revers de la main que de décrire ce que nous voulons.

Prenons l’exemple de cette jeune fille qui se plaignait avec éloquence de tous les obstacles qui l’empêchaient d’obtenir ce qu’elle désirait. J’avais beau lui faire suggestion sur suggestion, elle les démolissait toutes l’une après l’autre avec la précision d’un rayon laser. Rien ne subsistait au bombardement de sa frustration.

À bout d’arguments, je lui déclarai : « Je suis une magicienne. Dis-moi ce que tu veux et je vais te l’accorder. Quel est ton désir? » « … » Je lui répétai la question. Même réponse. Puis, elle finit par m’avouer qu’elle voulait être une artiste de réputation internationale. Parfait! Son désir était accordé exprimé. « Maintenant, dis-moi ce que tu es prête à faire pour te rendre jusque-là? » Silence…

Quand nous sommes à l’étape de la visualisation, nous nous trouvons devant une feuille blanche. Tout est possible. Nous savons déjà intuitivement ce que nous voulons obtenir. C’est pourquoi nous devons prendre le temps qu’il faut pour le décrire exactement selon notre idéal.

Pas question de s’imposer de limites, puisque l’Univers n’a pas de limites.Tout est permis. Absolument tout.

Extrait de Oui, tout est possible

par Dominique Allaire, coach de vie
Son blog : Bye bye bog !