Le rêve d’Alice

cloud nuage ciel sky

Je suis allée voir une amie l’autre jour qui a ouvert mon livre « par hasard ». Elle est arrivée sur un passage qu’elle m’a lu avec une intonation absolument adorable. J’ai été très touchée d’entendre mes mots dans la bouche de cette amie qui lisait avec beaucoup d’intonation et de profondeur. Je vous partage ce passage ici :

« Dans les jours qui suivent, Alice fait un rêve :

Elle marche sur un chemin dans une forêt, un jour d’été. Elle arrive à une clairière au bord d’une rivière où se trouve un banc. Elle s’y assied et contemple le miroitement du soleil sur l’eau. Des milliers d’étoiles brillent à sa surface et l’éblouissent parfois. Elle est calme mais un peu inquiète. Elle se demande ce qu’elle vient faire là mais elle sait qu’elle doit être là.

Un homme, grand et beau, sorti de nulle part, vient s’asseoir à côté d’elle. Comme s’il la connaissait depuis longtemps, il l’enlace tendrement de son bras d’une attitude calme, claire et décidée. Il discutent quelques instants puis l’homme quitte le banc et marche vers le bord de la rivière. Il dit quelques mots à Alice puis s’envole dans le ciel et va s’installer sur un nuage. Alice pense à la publicité du fromage blanc* en voyant cette image : un ange sur un nuage !

Le rêve d'Alice 1L’homme a l’air d’attendre quelque chose du haut de son nuage. Alice sent qu’il attend qu’elle le rejoigne. Elle se lève du banc et prend son envol comme un oiseau, après quelques instants de doutes cependant. Ils sont maintenant deux anges sur un nuage sauf qu’ils ne sont pas là pour déguster du fromage blanc !

L’homme regarde Alice et lui tend la main, qu’elle prend avec hésitation mais confiance. Ils s’envolent plus haut dans la lumière éblouissante du ciel ensoleillé.

Alice se réveille avec ce rêve dans la tête et dans le cœur. « Un signe ? se demande-t-elle. Est-ce qu’il va se manifester bientôt ? ».

L’espoir explose dans son cœur. « Cela fait tellement longtemps que j’espère un homme qui saura me prendre par la main parfois pour m’emmener plus loin, pour que je retrouve confiance en moi et en un amour pour moi. Un homme dont je ne serais pas seulement la maman, comme je l’ai tant fait, mais aussi l’amie, l’amante, la confidente, la complice, la sœur, l’élève et l’enseignante. Une relation où nous tiendrons chacun tous les rôles l’un pour l’autre ».

La suite à https://dominiquejeanneret.net/livre-alice/

Bonne lecture !

Dominique Jeanneret

—————————

* Publicité du fromage Philadelphia au Québec