Trouver la vraie signification derrière l’interprétation

Trouver la vraie signification derrière l'interprétation 1

J’ai fait une consultation dernièrement avec une amie. Nous avons travaillé avec une technique de transfert entre deux personnes. Mon amie est donc « devenue » l’autre personne avec qui elle ne s’entendait pas, avec qui elle avait parfois même du mépris tellement elle ne comprenait pas les attitudes de cette personne, de son beau-fils, en fait.

Le « voyage » à travers cette connexion d’âmes a été époustouflant de vérités et de compréhensions, d’amour et de prises de conscience.

A travers l’exercice, mon amie a ressenti son beau-fils dans ses souffrances et ses blessures, dans son impuissance face à la vie car il ne sait juste pas comment sortir de son état, il ne sait pas comment être autrement, soit être aimable. Il ne sait pas non plus comment sortir de cet état de découragement et même de désespoir car il est en manque de connaissances et d’outils pour s’en sortir.

Pendant des années, mon amie et toute sa famille n’ont pas aimé cet homme. Ils ne l’ont pas considéré car ils ne comprenaient pas pourquoi il agissait ainsi : il se sentait moindre, pas à la hauteur, petit, etc. mais personne n’a pensé à cet aspect de lui. Ils n’ont considéré que ce que cet homme leur montrait de par ses attitudes, lesquelles n’étaient pas adéquates ni valorisantes.

Il agissait comme il avait appris de ses parents de qui il n’a pas reçu l’éducation adéquate qui aide l’enfant à prendre confiance en lui et augmente son estime de soi et sa valeur. Cet homme se sentait moins que rien et même plus bas que terre.

A travers la session, mon amie – et moi aussi – avons été touchée de voir le désespoir dans lequel vit son beau-fils. Il ne sait tellement pas comment s’en sortir, comment attirer l’amour des autres, qu’il agit à l’inverse, de la façon qu’il a appris. Le fait est que le manque d’estime de soi est à l’opposé du perfectionnisme et du « roulement de mécaniques », de cette attitude de je-sais-tout et, du coup, qui considère sa conjointe presque comme une esclave, dans cette situation.

En sortant de la session, mon amie avait compris toutes les souffrances de son beau-fils. Elle s’est promise de l’aider, de lui apporter son amour et son aide, s’il accepte. Mon amie avait déjà commencé, il y a quelques temps, à changer d’attitude envers lui car elle sentait que l’amour serait plus fort que le mépris. Son beau-fils fait partie de sa famille aussi elle veut faire de son mieux pour l’aider à retrouver son pouvoir, sa force et devenir la personne qu’il est fondamentalement, soit une belle personne. Mon amie m’avait d’ailleurs fait une liste de ses qualités à d’autres niveaux et elle les reconnait.

Il y a toujours au moins deux façons d’interpréter une situation. En l’occurrence, il est important, avant de porter un jugement, de critiquer, de voir au moins une des autres facettes. On est alors très surpris de ce qu’on découvre…

❤ Si vous sentez le besoin de cheminer afin de sortir de mettre plus de bonheur dans votre vie, je vous offre un appel-découverte de quinze minutes gratuit par Zoom. Contactez-moi par ici.

Retrouvez ces petites histoires dans ma page Facebook en vous y abonnant.

Belle et douce journée à toutes et tous, dans l’amour, l’accueil de chacun avec son coeur et dans le non-jugement.

Le jugement et l’amour sont des opposés. De l’un viennent tous les chagrins du monde mais, de l’autre, vient la paix. (ACIM)

De tout coeur ❤

© Dominique Jeanneret
Thérapeute et accompagnante
dominiquejeanneret.net

Reproduction de cet article interdite sous n’importe quelle forme, en tout ou partie, sans mon autorisation.

Image par Pexels de Pixabay

.